Lazio

L'Italie choquée par un scandale sur fond d'antisémitisme

Les supporters de la Lazio, dimanche, lors de la réception de Cagliari.

Des supporters de la Lazio font malheureusement parler d'eux depuis ce week-end. Ils se sont rendus coupables d'actes antisémites dans les tribunes du Stadio Olimpico, qu'ils partagent avec leurs ennemis de la Roma.

Voilà une affaire dont le monde du football se serait bien passé. Mais en Italie, aujourd'hui, on ne parle que des nouveaux débordements de certains supporters de la Lazio Rome, sur fond d'antisémitisme... Tout part de la fermeture de la curva Sud du Stadio Olimpico, réservée aux supporters Laziale, pour des injures racistes proférées pendant le match Lazio-Sassuolo (1er octobre), pour la réception de Cagliari ce week-end (victoire 3-0). Les dirigeants du club romain avaient donc décidé de mettre en vente des places à un euro en curva Nord, la partie du stade habituellement occupée par les supporters de la Roma. Ennemis jurés du club de la Louve, les tifosi de la Lazio ont alors jugé bon de les provoquer en laissant sur leurs sièges des photomontages de très mauvais goût : Anne Frank vêtue d'un maillot de la Roma.

La communauté juive d'Italie a rapidement réagi, demandant à ce que « l'antisémitisme soit sorti des stades ». Les dirigeants de la Lazio ont également très peu goûté de voir l'image de leur club ainsi salie. « Aujourd’hui, nous sommes ici pour témoigner encore une fois notre désolidarisation totale de toute forme de racisme et d’antisémitisme », a déclaré le président Claudio Lotito, lors de sa visite d'une synagogue cet après-midi. « J’annonce officiellement que la Lazio va créer une initiative qui impliquera 200 jeunes fans Biancocelesti, qui donnera la possibilité chaque année de faire des visites dans les camps de concentration d’Auschwitz, de sensibiliser les jeunes sur ces questions. »

Pas sûr que toute cette série de mesures évite des sanctions de la part de la Fédération et/ou de la Ligue italienne (huis clos ? amende ? retrait de points ?), qui ont déjà prévu « d’exécuter une minute de silence sur tous les stades de football pour condamner les épisodes récents de l’antisémitisme et de continuer à cultiver la mémoire de l’Holocauste et l’engagement de toute la société civile. » On l'aura compris, le choc est intense de l'autre côté des Alpes.