ASSE

Oscar Garcia refuse de s'alarmer

Oscar Garcia, ici avec Vincent Pajot.

Malgré l'inquiétante série de mauvais matchs proposés par l'ASSE, le flegmatique Oscar Garcia ne paraît pas alarmé par le faible rendement actuel de son équipe.

Les espagnols ont la réputation d'avoir le sang chaud, mais cette caractéristique ne correspond clairement pas au personnage d'Oscar Garcia. L'entraîneur des Verts a encore fait preuve de tout son flegme, hier soir, pour analyser l'élimination des siens à Strasbourg, en 16e de finale de la Coupe de la Ligue« En première mi-temps, on a pris le contrôle mais on a manqué beaucoup d'agressivité pour avoir des occasions de buts. On était présent dans la surface, on s'est donné des opportunités », a-t-il relevé.

L'ancien joueur du Barça a tout de même ciblé quelques failles, chez les latéraux, qu'il voulait « très offensifs mais ça n'a pas bien marché », et en attaque, où il a regretté un manque d'agressivité et d'efficacité : « on peut améliorer les sorties de balle, les mouvements mais même si tu travailles énormément, il n'est pas facile de devenir un grand buteur. Tu ne le deviens pas comme cela. »

« Nous aurions mérité plus »

Mais cette défaite, qui s'inclut dans une série de cinq matchs compliqués de l'ASSE (une seule victoire, laborieuse, face à Metz, un nul contre Rennes et deux défaites devant Troyes et Montpellier), n'inquiète pas outre mesure Garcia. « Je crois que nous aurions mérité plus, car les joueurs ont tout donné dans les dernières minutes », a fait remarquer l'entraîneur Stéphanois. « On a l'occasion du 2-1 mais, à la fin, les tirs au but, c'est une loterie. » La malchance, sans doute...