L.Europa

Lyon a géré contre Everton (analyse et notes)

Memphis Depay a inscrit le 3e et dernier but lyonnais contre Everton.

Après une première heure de jeu poussive, l'OL a fait la différence en fin de match pour disposer d'Everton (3-0). Il ne reste plus qu'un point aux Lyonnais pour assurer leur qualification en 16es de finale de la Ligue Europa.

Ligue Europa - 4e journée (groupe E)
Olympique Lyonnais - Everton FC : 3-0 (0-0)
Buts : Traoré (68e), Aouar (76e) et Depay (88e) pour l’OL.

LE FAIT DU MATCH

La reprise était difficile. Après une première mi-temps de domination presque sans partage, mais stérile, les hommes de Genesio ont connu vingt minutes délicates à leur retour des vestiaires. Anthony Lopes a d’abord sauvé les siens devant Idrissa Gueye (46e), puis Lookman a débordé Mendy, avant que Marcelo ne vienne faire le ménage dans ses six mètres (59e). Juste avant l’ouverture du score de Traoré (voir plus bas), Sigurdsson a fait passer un dernier frisson dans la défense lyonnaise, mais sa frappe est passée de peu à côté (67e).

LES BUTS

1-0 (68e) : dos au but, Bertrand Traoré remise pour Ndombélé, qui s’arrache pour éviter de perdre le ballon. Celui-ci revient finalement parfaitement dans la course de Traoré, qui prend de vitesse Williams, dribble Pickford et conclut du gauche dans le but vide. L’attaquant burkinabé, en pleurs, sortira dans la foulée, remplacé par Mariano.

2-0 (76e) : Marcelo lance Mariano Diaz en profondeur. Pickford sort dans ses pieds et le ballon revient à Depay à l’entrée de la surface. Le néerlandais feinte la frappe et décale Aouar sur sa gauche. Entré quinze minutes plus tôt à la place de Fekir, le jeune milieu de terrain ouvre son pied, en une touche, et trouve le petit filet opposé.

3-0 (88e) : bloqué dans son couloir droit, Rafael remet pour Jordan Ferri (encore un entrant), dont le centre en une touche trouve la tête de Memphis Depay, qui s’élève plus haut que Holgate pour catapulter le ballon dans la cage de Pickford.

L’HOMME DU MATCH

Marcelo : très solide dans les duels, notamment quand la pression s'est faite plus forte devant les buts rhodaniens, le grand défenseur brésilien a également rayonné dans la relance. L'une d'elles, un long ballon millimétré pour Mariano, a d'ailleurs mené au second but lyonnais (voir plus haut).

LES NOTES DE L'OL

Lopes (6) - Rafael (6), Marcelo (7), Diakhaby (6), Mendy (5) - Tousart (6), Ndombélé (7) - Cornet (4), Fekir (4), Depay (7) - Traoré (6).

LES CONSÉQUENCES

Les Lyonnais avaient-ils la tête au derby ? En avant-match, Bruno Genesio n’avait pas caché qu’il était compliqué de faire totalement abstraction du choc qui attend ses hommes à St-Etienne dimanche, pour préparer la rencontre de ce soir. Le déroulement de celle-ci a accrédité la thèse de l’entraîneur Lyonnais, dont les hommes ont clairement manqué d’allant, se projetant rarement vers l’avant et prenant peu de risques balle au pied. Une frilosité caractérisée par la pale copie de Nabil Fekir, sorti à l’heure de jeu. Ce sont d’ailleurs les entrées successives d'Aouar et Mariano qui ont amené ce qu’il manquait aux Rhodaniens pour faire la différence : des courses vers l’avant et du jeu en première intention.

Avec ce succès, l’Olympique Lyonnais a définitivement éloigné Everton de la course aux 16es de finale et reste à deux longueurs de l’Atalanta Bergame, vainqueur (0-1) sur la pelouse de l’Apollon Limassol. Limassol, prochain adversaire d’Anthony Lopes et de ses coéquipiers (le 23 novembre), à qui un nul suffira pour être assuré de sortir de cette poule E.

9 photos : Matchs : Lyon 3 - 0 Everton