Mercato

Deux clubs français ont flairé le bon coup Ben Arfa !

Hatem Ben Arfa intéresse Rennes et St-Etienne.

En fin de contrat à l'issue de la saison, Hatem Ben Arfa pourra s'engager librement avec un nouveau club au 1er janvier prochain, avant de le rejoindre l'été suivant. En France, Rennes et St-Etienne seraient prêts à poser leurs candidatures...

Le dénouement est peut-être proche dans l'affaire qui oppose Hatem Ben Arfa (30 ans) à son club et employeur, le Paris Saint Germain. Aujourd'hui, la commission juridique de la Ligue se réunit avec les deux parties pour trancher sur la situation du joueur. Ben Arfa et son avocat ont saisi la commission lors de la mise à l'écart du joueur avec la réserve. Comme l'explique Le Parisienl'instance doit "déterminer si HBA est victime de conditions de préparation discriminatoires".

Mais ce que le journal francilien nous apprend, c'est que l'international tricolore (15 sélections) dispose de plusieurs pistes pour poursuivre sa carrière, notamment en France. Car si l'intérêt du FC Séville semble toujours être d'actualité, ceux du Stade Rennais et de l'AS St-Etienne seraient plus récents. En Bretagne, l'arrivée à la présidence de l'ancien directeur sportif du PSG, Olivier Létang, pourrait faciliter d'éventuelles négociations avec le clan Ben Arfa, tandis qu'un challenge dans le Forez s'apparenterait à un retour aux sources pour le joueur formé à Lyon.

Ben Arfa veut aller au bout de son contrat

Ces prétendants auraient l'intention de le faire signer dès janvier prochain, puis de l'accueillir six mois plus tard (juin 2018), à l'issue de son contrat à Paris. Or, Hatem Ben Arfa souhaiterait toujours aller au bout de son engagement, qui lui assure des retombées mensuelles estimées à 500 000 euros brut. À moins qu'une offre émanant d'un club jouant la Ligue des Champions lui tombe entre les mains cet hiver, ce qui paraît difficilement envisageable, quand on sait qu'il n'a plus joué en match officiel depuis le 5 avril dernier et un match de Coupe de France contre Avranches.