PSG

Son audition à la LFP, Emery, son avenir : Ben Arfa se livre

Vers une réconciliation entre Hatem Ben Arfa et le PSG ?

À la sortie de son audition devant la commission juridique de la LFP, qui devrait déboucher sur un apaisement des tensions avec le PSG, Hatem Ben Arfa a livré quelques confidences...

Accompagné de son conseiller Michel Ouazine et de son avocat Jean-Jacques Bertrand, Hatem Ben Arfa s’est présenté ce mardi après-midi au siège de la Ligue, dont la commission juridique avait organisé son audition en présence de plusieurs représentants du PSG. Le milieu offensif de 30 ans a effectivement saisi cette commission fin septembre, se plaignant des conditions d’entraînements que lui réservaient son club depuis le début de saison.

Un entretien dont le joueur est sorti « tout sourire », selon RMC, qui rapporte les premières impressions du milieu offensif. « C'était super, les gens de la Ligue nous ont très bien reçus, dans une bonne ambiance. On était dans une démarche d'apaisement donc c'était très positif dans les deux camps », s’est réjouit HBA. « C'est ce que je recherche, l'apaisement avec le PSG, donc je suis vraiment très content de cette entrevue avec les représentants du club et la commission. »

« Je resterai jusqu'à la fin de mon contrat »

Ben Arfa, qui assure que tout est rentré dans l’ordre depuis maintenant un mois, s’est également exprimé sur son avenir, persistant sur sa volonté de revenir dans les plans d’Unai Emery. « Depuis le 17 octobre ça se passe bien et je pense que ça va continuer, il n'y a aucun problème. Il n'y a plus d'aller-retour en réserve. Je m'entraîne, après je ne vais pas forcer le coach à me faire jouer, ce n'est pas de mon ressort », a-t-il expliqué. « Moi mon ressort c'est de m'entraîner à fond, et après de rester professionnel, avec le sourire et dans la bonne humeur. J'ai bon espoir, je m'entraîne tous les jours pour jouer, j'ai toujours ça dans ma tête. »

Suivi par plusieurs clubs, en France et en dehors, Ben Arfa ne pense qu’à respecter son contrat jusqu’à son terme, en juin 2018. « Je suis encore sous contrat. Dans la vie on ne sait jamais. Je suis passé par des périodes très difficiles, je suis toujours revenu. Si ça ne se fait pas, je partirai, il n'y a aucun problème. Mais en attendant je suis sous contrat jusqu'en 2018 et je resterai jusqu'à la fin de mon contrat. Un départ cet hiver ? Dans mon esprit ce n'est pas d'actualité. »