ASM

Leonardo Jardim ouvre la porte à un départ...

Bientôt la fin de l'aventure entre Leonardo Jardim et Monaco ?

Sans les prononcer clairement, Leonardo Jardim a laissé transpirer ses envies de départ de l'AS Monaco, hier, à l'occasion de son point presse d'avant match contre Porto.

La quatrième saison de Leonardo Jardim à l'AS Monaco sera-t-elle la dernière ? Six mois après sa prolongation de contrat (jusqu'en 2020), consécutive au titre de champion de France et à des sollicitations venant de clubs plus huppés et/ou fortunés, la question se pose de nouveau sur le Rocher. D'autant plus après la dernière sortie médiatique du technicien portugais.

Face à la presse hier, à la veille de son retour au Portugal, où l'AS Monaco affronte ce mercredi le FC Porto dans un match sans enjeu, Jardim a tendu une perche aux cadors européens, leur signifiant qu'il est prêt à franchir un palier dans sa carrière d'entraîneur. "Comme tous les entraîneurs, j'aimerais un jour travailler dans un club qui se qualifie tous les ans pour les demi-finales de la Ligue des Champions, un club qui a les moyens de se renforcer chaque saison."

"C'est le projet du club"

Au-delà d'un appel du pied aux grandes écuries du continent, difficile de ne pas y voir un message adressé à ses dirigeants, qui ont constamment appauvri son effectif à chaque fois que l'occasion leur en a été donnée. La dernière en date fut le mercato d'été 2016, où près de la moitié de son onze-type a été vendue (Mbappé, Bakayoko, Mendy, Bernardo Silva). "C'est le projet du club, il y a des cycles", a d'ailleurs argué Jardim pour expliquer la première partie de saison délicate des siens. "Ce serait pareil à Madrid, Chelsea ou Benfica si le club vendait la moitié de l'équipe."

L'ancien coach du Sporting n'en reste pas moins conscient des étapes que lui a permis de franchir le club monégasque depuis son arrivée à l'été 2014. "Il y a dix ans, je n'étais pas dans le top 1 000 des entraîneurs portugais. Il y a cinq ans, je n'étais peut-être pas dans le top 100, et aujourd'hui, je suis dans le top 5, c'est une bonne chose pour moi", s'est-il félicité en référence aux louanges que lui avait adressés son homologue Sergio Conceiçao quelques minutes plus tôt. Une nouvelle progression devrait passer par un départ, probablement en fin de saison...