L.Europa

L'OM qualifié sans briller (analyse et notes)

L'OM s'est contenté d'un nul contre Salzburg pour sortir de sa poule de Ligue Europa.

L'OM avait besoin d'un nul, Salzburg était déjà qualifié et il fallait s'y attendre ; les deux équipes nous ont offert un bien maigre spectacle ce jeudi soir au Vélodrome, en se contentant d'un nul 0-0 arrangeant pour tout le monde.

Ligue Europa - 6e journée (groupe I)
Olympique de Marseille - RB Salzburg : 0-0

LE FAIT DU MATCH

Le coaching (presque) payant de Rudi Garcia. Après une première heure de jeu insipide, l'entraîneur Phocéen a relancé l'animation offensive des siens en lançant Payet (68e, à la place de Sanson) puis Germain (76e, à la place de Njie). Le Réunionnais a enchaîné quelques très bonnes passes dans le dos des défenseurs adverses et l'ancien Monégasque a failli profiter de l'une d'entre-elles, mais a manqué son face à face avec Walke, le gardien adverse (82e).

L'HOMME DU MATCH

Bouna Sarr : au fil des matchs qu'il joue à ce poste de latéral droit, Bouna Sarr confirme que Rudi Garcia a eu raison de le repositionner. Encore excellent dans son couloir, il n'a jamais été inquiété par son vis-à-vis Schlager, et n'a pas manqué de se montrer vers l'avant. En concluant par une frappe déviée une belle action collective (54e), puis en ajustant mal un centre suite à un rush solitaire et spectaculaire dans la défense adverse (75e). Il a surtout sauvé les siens en toute fin de match, en effectuant un énorme retour dans les pieds de Berisha, seul aux six mètres (87e).

LES NOTES DE L'OM

Mandanda (5) - Sarr (7), Rami (7), Rolando (6), Sakai (6) - Zambo Anguissa (5), L.Gustavo (5) - Lopez (5), Sanson (5), Ocampos (5) - Njie (4).

LES CONSÉQUENCES

Adil Rami et Rudi Garcia avaient promis du jeu et une farouche envie de l'emporter, mais les Olympiens se sont bien contentés de défendre et on les comprend. Un nul leur suffisait pour se hisser en 16es, voilà qui est fait. Une défaite aurait même pu leur convenir, puisque Guimaraes et Konyaspor se sont tenus en échec (1-1).

Défendre, les Ciel-et-Blanc l'ont d'ailleurs bien fait puisqu'ils ont concédé aussi peu d'occasions (voire même moins) que ce qu'ils s'en sont procuré. L'action la plus chaude devant les buts de Mandanda aura finalement été la reprise de Berisha contrée par Bouna Sarr, en toute fin de match (voir plus haut). Avant de recevoir St-Etienne dimanche soir (17e journée de Ligue 1), l'OM enchaîne ainsi un septième match sans défaite toutes compétitions confondues.