Amiens

Pélissier regrette une attaque en panne

Pélissier regrette de ne pas avoir su ouvrir le score

Amiens a perdu d'une courte tête (0-1) à Nice en cette vingtième journée de Ligue 1. En conférence de presse, Christophe Pélissier soulignait le positif : "La première période est aboutie. On a opposé un bloc très solide, notamment à l'intérieur, où l'on savait que Nice faisait son jeu. Malheureusement, on n'est pas efficaces et on n'ouvre pas le score sur les situations qu'on a." Le coach amiénois a tout de même tenu à souligner la force du Gym : "Nice marque son adversaire de manière psychologique et physique par son jeu. On avait aussi un jour de récupération en moins et on a joué à dix contre le PSG. C'est important." 

"A l'aube de la phase retour, on est à la lutte pour le maintien avec beaucoup de monde alors qu'en début de Championnat on nous voyait déjà redescendre, a tenu à rappeler le technicien. J'ai vu une base solide sur nos deux derniers matches. N'ayez pas peur on ne va rien lâcher jusqu'à la fin." Il reste tout de même une série difficile pour les Picards : "il faut relativiser. On est Amiens, on joue Paris et Nice qui depuis 2 mois est en grande forme. Et on fait des choses intéressantes." Certains domaines sont plus préoccupants que d'autres : "on est la septième défense de Ligue 1. Malheureusement, on est la dix-neuvième attaque. Cela fait sept fois qu'on perd 1-0 en Ligue 1. Cela fait beaucoup. A nous de faire en sorte de transformer ces courtes défaites en nuls ou en victoires par un but d'écart."