CDL

Entre Paris et Monaco, il n'y avait pas photo (résumé et notes)

Le PSG remporte la Coupe de la Ligue 2018 !

Premier titre de la saison pour le PSG, qui a dominé l'AS Monaco en finale de la Coupe de la Ligue à Bordeaux, ce samedi soir. Mais s'il n'y a pas eu photo entre les deux équipes, la vidéo a fait débat...

Coupe de la Ligue - Finale
Paris St-Germain - AS Monaco : 3-0 (2-0)
Buts : Cavani (8e sp et 85e) et Di Maria (21e) pour le PSG.

Les débats autour de l'arbitrage vidéo vont reprendre de plus belle. Pour ses débuts dans le football français cette saison, plus particulièrement sur la Coupe de la Ligue, la VAR (Video-Assistant-Referee) a souvent joué un rôle dans le déroulé des matchs et cette grande finale entre le Paris St-Germain et l'AS Monaco n'a pas échappé à la règle.

Tout commence dès la quatrième minute, quand Kylian Mbappé transperce la défense adverse. Après avoir vu Jemerson et Fabinho se faire dribbler comme des plots, Kamil Glik ne peut pas résister à l'envie de stopper son ancien coéquipier par la force, en le déséquilibrant en pleine surface. Clément Turpin désigne d'abord le point de pénalty, avant de se raviser, puis de faire appel à la fameuse VAR, qui le conforte finalement dans sa première décision. Après quatre minutes de flottement, Edinson Cavani transforme la sentence et ouvre le score pour Paris (8e).

Le but de Falcao refusé

Arbitrage vidéo, acte II. On joue la 37e minute et Tielemans trouve Rony Lopes sur le côté gauche. Pas attaqué par Berchiche, le portugais adresse un excellent centre pour Falcao, dont la tête lobe un Kevin Trapp quelque peu attentiste. Mr.Turpin accorde d'abord le but, mais on voit au ralenti que Falcao touche le ballon du bras. Après revisionnage de l'action, l'homme en noir décide finalement de signaler... un hors-jeu, à peine perceptible au ralenti.

À lire aussi : les buts de PSG-Monaco en vidéos

Le PSG, qui avait inscrit le but du break par Di Maria à la suite d'un contre éclair mené par Mbappé (21e), conserve alors son avantage de deux buts. Un écart qui aurait pu se réduire un peu plus tôt, si Rony Lopes, excellemment servi par Moutinho, avait mieux ajuster sa pichenette sur Kevin Trapp (34e). Il aurait également pu se creuser si Edinson Cavani n'avait pas vendangé une offrande de Kylian Mbappé, encore lui (35e), ou si Di Maria avait su couper au deuxième poteau une reprise trop croisée de Dani Alves (45e).

Rony Lopes touche la barre

Après la pause, Clément Turpin n'a heureusement plus fait appel à l'assistance vidéo, mais la deuxième mi-temps n'a pas été beaucoup plus animée pour autant. Les Parisiens se sont contentés de gérer leur avantage et malgré l'entrée en jeu intéressante de Jovetic, l'ASM n'est jamais vraiment parvenue à approcher les buts de Kevin Trapp. Joueur Monégasque le plus régulier de cette finale, Rony Lopes a bien fait passer un frisson dans le camp rouge et bleu, en envoyant une frappe du gauche flirter avec la transversale (57e), mais le compteur des champions de France en titre est bien resté bloqué à 0.

Le léger temps fort monégasque passé, le PSG a repris les choses en main et imposé, à nouveau, une pression sur la défense de la Principauté, en perdition ce soir. Bien lancé par Pastore, entré six minutes plus tôt, Kylian Mbappé a d'abord perdu son duel avec Subasic (58e). L'international Tricolore s'est bien rattrapé en fin de match, en concluant une superbe action collective par une nouvelle passe décisive, pour Cavani cette fois. Servi dans la surface, l'uruguayen s'est facilement retourné malgré le marquage de Jemerson avant de crucifier Subasic d'une frappe croisée du droit (85e).

Cinquième sacre d'affilée pour le PSG

Une manière d'apporter davantage de prestige au succès parisien, glané sur le même écart lors de la précédente édition (4-1 en finale). En grimpant sur le podium, quelques minutes après le coup de sifflet final, Thiago Silva et ses coéquipiers ont dû avoir une impression de déjà-vu, eux qui en sont à cinq sacres consécutifs en Coupe de la Ligue (huit au total dans l'histoire du club). Des titres, ils auront l'occasion d'en récupérer d'autres sur les deux mois qui nous séparent de la fin de saison. En championnat, où ils comptent dix-sept points d'avance sur leur adversaire du soir, ainsi qu'en Coupe de France, où ils ont une demi-finale à disputer face à Caen. Ensuite, il sera temps d'entamer un nouveau cycle...

LES NOTES

PSG : Trapp (5) - D.Alves (6), T.Silva (6), Kimpembe (7), Berchiche (6) - Verratti (6), Rabiot (6), Draxler (7) - Mbappé (8), Cavani (7), Di Maria (5).

ASM : Subasic (3) - Sidibé (4), Glik (3), Jemerson (2), Raggi (2) - Fabinho (4), Moutinho (5) - Lemar (3), Tielemans (5) puis Jovetic (5), R.Lopes (6) - Falcao (5).

14 photos : Matchs : PSG 3 - 0 Monaco