LDC

La Juve y a cru jusqu'au bout, le Real a eu très chaud (résumé et notes)

Le Real a eu très très peur

Les amoureux du ballon rond ont encore vécu une soirée incroyable ce soir. 24 heures après l'incroyable remontada de l'AS Rome, la Juventus a joué avec son coeur et ses tripes pour renverser le Real Madrid. Et les Italiens étaient tout proches de l'exploit... 

Ligue des Champions - 1/4 de finale retour
Real Madrid - Juventus Turin : 1-3 (4-3 en cumulé).
Buts : Ronaldo (90+7e s.p) pour le Real. Mandzukic (2e, 37e), Matuidi (61e) pour la Juve.

Et si c'était possible ? Après une nuit incroyable, hier, du côté de Rome, les joueurs de la Juventus Turin avaient probablement quelques idées pour copier leurs homologues romains en affrontant le Real Madrid. En retard de 3 buts avant le coup d'envoi (comme l'écart Barça-Roma), les Italiens démarrent tambour battant face à la bande de Zinédine Zidane. 76 petites secondes suffisent d'ailleurs pour installer un silence pesant dans l'enceinte hispanique. À la suite d'un ballon perdu par Casemiro devant son compatriote Douglas Cota, Sami Khedira ditille un merveilleux centre au second poteau sur la tête de Mandzukic, seul. Le Croate, qui s'était illustré l'an dernier avec une retourné face à Navas, trompe encore le Costa-Ricain et lance la potentielle Juventada (2e).  

Le Real Madrid n'est pas dans son match et la Juve assiège les cages adverses. Bousculés, les doubles champions en titre ne touchent presque pas un ballon et Keylor Navas doit réaliser un double arrêt pour éviter le naufrage (7e). L'orage semble être passé après les 10 premières minutes, où le Real retrouve peu à peu la possession du ballon. Gareth Bale est tout proche d'égaliser sur une double tentative devant Buffon, mais l'Italien repousse la première frappe avant de voir le ballon filer en sortie de but sur la seconde. 4 minutes plus tard, Bernabeu croit retrouver de la voix lorsqu'Isco, l'un des meilleurs madrilènes sur la première période, trouve la marque à la suite d'un enchaînement de Cristiano Ronaldo. L'Espagnol est signalé, à juste titre, hors-jeu.

Quand Ramos n'est pas là, Mandzukic danse...

Mais l'homme de cette première mi-temps est assurément Mario Mandzukic. Le Croate réussit plutôt bien face aux Merengue et l'a encore prouvé ce soir. Profitant des erreurs de placement et du manque d'automatisme du duo Vallejo-Varane (Ramos étant suspendu), il est tout proche de doubler la mise à la 15ème. Sur corner, l'attaquant est surpris de récupérer le ballon en plein coeur de la surface et sa reprise, bien malgré lui, termine dans les gants de Navas. Il est également à l'origine d'une faute de Dani Carvajal, qui lui vaudra un carton jaune. Inarrétable, l'ancien de l'Atlético propulse un nouveau ballon de la tête au fond des filets peu de temps avant la mi-temps (37e), histoire d'ajouter encore un peu plus de pression sur les épaules espagnoles. Sur un centre de Lichtsteiner (entré en jeu à la 17e à la place de De Sciglio), il devance Dani Carvajal dans les airs. Alors que le Real ne parvient pas à museler l'attaquant adverse, les Merengue payent de l'autre côté du terrain leur manque de réalisme. Isco s'est heurté à Buffon à la 34ème, avant que la barre transversale sauve, juste avant de rentrer au vestiaire (46e), la Juve. Sur un coup-franc obtenu par Cristiano Ronaldo, Raphaël Varane s'est pourtant élevé plus haut que tout le monde mais n'a pas su trouver la faille...

Un changement de système de Zidane pour recadrer les siens

Au retour des vestiaires, Zidane prend les choses en mains et entreprend directement deux changements. Pas à son aise, Casemiro sort et laisse sa place à Lucas Vazquez, alors que Gareth Bale est remplacé par Marco Asensio. Le Real évoluera donc avec Cristiano Ronaldo seul en pointe, et les deux entrants se positionneront chacun sur une aile. Alors que le Real a retrouvé une certaine sérénité malgré le score, une erreur de Modric va définitivement transformer la suite de la rencontre. Dans ses 20 mètres, le Croate tente une relance pleine axe, interceptée par Matuidi. Le Français permet à son bloc de remonter le terrain et va être, quelques secondes plus tard, à la conclusion du troisième but. À la suite d'un appel de 20 mètres, le gaucher est servi dans la surface mais sa tentative est arrêtée par Navas. Le portier ne bloque pas le cuir et le relâche devant l'ancien Parisien, qui pousse dans le but vide (61e). De quoi offrir 30 dernières minutes d'anthologie puisque la Juve a rattrapé son retard.

Comme depuis le début de la rencontre, l'intensité est au rendez-vous et M.Christian Oliver, l'arbitre de la rencontre, ne perd pas de temps pour dégainer son sifflet (23 fautes au total). Dans le dernier quart d'heure, tout s'accélère et le Real décide enfin à se porter vers l'attaque. La Juventus souffre mais ne rompt pas, à l'image des tentatives d'Isco et de Varane repoussées par la défense et/ou Buffon. Chiellini est même proche de tromper son propre portier en détournant un ballon en corner. L'arbitre aura pourtant entre les mains une décision bien difficile à prendre, à quelques secondes de la fin du match. 

Dans une soirée qui restera dans les mémoires, tout va changer à la 93ème minute. À la suite d'une longue ouverture sur la gauche, Cristiano Ronaldo remet de la tête en première intention au dessus d'Alex Sandro. Dans la surface, Lucas Vazquez est bousculé par derrière par Benatia et s'effondre dans la surface de réparation. Pénalty logique, mais qui provoque la rage de Gianluigi Buffon, qui va s'en prendre à l'arbitre avant d'être exclu pour protestation. Une sortie bien triste pour le gardien italien de 40 ans qui dispute là son possible dernier match de LDC de sa carrière. Les Turinois s'emportent et 4 minutes défilent avant que Cristiano Ronaldo ne puisse tirer son pénalty. Le Portugais doit dorénavant affronter Szczesny, entré en jeu à la place d'Higuain. Auteur d'un doublé à l'aller, CR7 ne tremble pas et sauve le Real d'une potentielle élimination ! Le scénario du match va être bien difficile à avaler côté turinois. Après 92 minutes incroyables, la Juve a flanché, bien malgré elle, sur une erreur individuelle évitable... Dans une Ligue des Champions qu'on lui croyait offerte sur un plateau d'argent, après les éliminations de Manchester City et du Barça, le Real Madrid s'est fait très très peur et était tout proche de sortir au terme d'un scénario incroyable et imprévisible. Et elle est bien là toute la magie du football... 

LES NOTES

RMCF : Navas (3) - Carvajal (5), Vallejo (4), Varane (4), Marcelo (2) - Casemiro (3), Modric (3) - Kroos (4), Isco (6,5) - Bale (3), Ronaldo (5).

JUV : Buffon (6) - De Sciglio (non noté puis Lichtsteiner (6,5)), Chiellini (7), Benatia (5), Alex Sandro (5) - Pjanic (7), Khedira (7), Matuidi (7) - Costa (6), Higuain (6), Mandzukic (8).

3 photos : Matchs : Real Madrid 1 - 3 Juventus