CDF

Face au PSG, les Herbiers ne veulent pas faire de la figuration

Les Herbiers veulent y croire

Avant d'affronter le Paris Saint-Germain demain au Stade de France en finale de Coupe de France, Stéphane Masala et Sébastien Flochon (le capitaine des Herbiers) ont répondu aux questions de la presse. Et ces derniers veulent causer des problèmes aux Parisiens. 

La très belle histoire des Herbiers continue. Arrivés en finale de la Coupe de France, les pensionnaires du club de National découvrent, avec des yeux émerveillés, le complexe de Clairefontaine. Logés à la place de l'Équipe de France, ils préparent méticuleusement ce qui devrait être le plus beau match de leur carrière : une finale face au PSG. Devant les stars franciliennes, 300 journalistes, et plus de 70 000 personnes, les Vendéens ne veulent pourtant pas faire de figuration et comptent bien faire parler leur football. 

"Depuis notre arrivée à Clairefontaine, la vie a basculé. On est choyés comme des stars, on nous dit de profiter, ok. Mais ça veut dire quoi ? Pour un compétiteur, prendre du plaisir, c’est batailler. Mon message auprès des joueurs sera d'avoir le courage de regarder les joueurs du PSG dans les yeux pour ensuite prendre du plaisir. J'ai occulté la notion de score depuis quelques temps, l'image qu'on renverra sera bien plus importante" prévient Stéphane Masala, l'entraîneur. "On ne sera pas ridicule, même si on prend une valise". 

"Un match piège de jouer le PSG ? Non, une chance"

"On est descendu de notre petit nuage il y a un moment, même si connaître le Stade de France est impressionnant. Maintenant on est concentré sur le match de demain", lance de son côté Sébastien Flochon. "Si c'est un match piège de jouer le PSG ? Non, je dirai plutôt que c'est une chance. Je pense que tout le monde aimerait être à notre place. Il faudra essayer de ne pas trop changer ses habitudes et de faire abstraction de tout le reste"

Si l'affiche s'annonce fortement déséquilibré, Masala reste convaincu que cette rencontre, diffusée dans 190 pays, sera une très belle publicité pour la Coupe de France. "Je pense que c'est une finale grandiose, un match qui rassemble toute la famille du foot français, entre des amateurs avec beaucoup de coeur et de solidarité et des joueurs de niveau mondial au PSG. C'est une bonne publicité pour la Coupe de France" explique-t-il. Et il ne veut pas forcément penser à l'issue finale. "Si on a 0 chance ? Je me dis qu'il faut pas regarder ce match dans cet angle là. C’est une équipe qui nous fait rêver. Je suis un jeune entraîneur, je suis là pour apprendre. Mes joueurs aussi. J’espère que les Parisiens vont nous donner la leçon"