Nice

L'OGCN a trouvé le remplaçant de Lucien Favre !

Eduardo Berizzo est la priorité des Aiglons pour remplacer Favre.

Alors que le départ de Lucien Favre à Dortmund n'est qu'une question de jours, l'OGC Nice a ciblé son remplaçant. Il s'agit d'Eduardo Berizzo, l'ancien coach du Celta Vigo et du FC Séville.

Aussi sûr que Thomas Tuchel devait signer au Paris St-Germain - l'information est officielle depuis hier soir - , Lucien Favre va devenir l'un de ses successeurs au Borussia Dortmund. Les médias allemands et français s'accordent à dire depuis des semaines que le technicien suisse va prendre la suite de Peter Stöger, lequel a annoncé son départ ce week-end au terme d'une saison délicate, qui a tout de même permis au BVB de se qualifier pour la prochaine C1.

Après l'avoir entendu en début de saison, où le Gym s'était fait éliminer en barrages par le Napoli, Favre va retrouver l'hymne de la Champions League sur le banc du Borussia. Il s'agira également pour lui d'un retour en Bundesliga, qu'il avait connue lors de ses passages au Hertha Berlin (2007-2009) et à Mönchengladbach (2011-2015). Etant donné qu'il lui restait un an de contrat, le club azuréen devrait empocher quelques 3 millions d'euros de la part de Dortmund.

En concurrence avec Bilbao pour Berizzo

Cette somme ne devrait pas être réinvestie sur le recrutement de son successeur, puisque c'est vers un coach libre que les dirigeants Niçois se sont tournés, en la personne d'Eduardo Berizzo. Âgé de 48 ans, le technicien argentin - qui parle français depuis son passage à l'OM en 1999-2000 - est devenu la priorité de l'OGCN d'après les informations de L'Equipe, mais son nom circule également avec insistance du côté de l'Athletic Bilbao.

Berizzo, qui avait fait des merveilles au Celta Vigo entre 2014 et 2017 (demi-finale de Ligue Europa la saison dernière), n'est pas parvenu à faire aussi bien au FC Séville, qu'il a quitté en décembre, six mois après son arrivée et quelques semaines seulement après avoir appris qu'il était atteint d'un cancer de la prostate. Cela n'avait pas dissuadé les dirigeants Andalous de le mettre à la porte. Comme cela n'a pas dissuadé les Aiglons d'en faire leur nouveau chef de file.