Barrages

Le Havre demande la victoire sur tapis-vert

Le barrage entre Ajaccio et le Havre a été émaillé de nombreux incidents.

Les rebondissements sont décidément nombreux après la qualification d'Ajaccio pour le barrage d'accession à la Ligue 1, à 48h de la rencontre prévue au stade François-Coty, mercredi à 20h45. Il y a d'abord eu les révélations venues du Havre, sur les violences subies par son président dans la tribune dimanche soir , et la demande du club ajaccien, de reporter la rencontre à jeudi, pour bénéficier d'un temps de récupération supplémentaire. De leur côté, les Normands ont également décidé de jouer leur va-tout.

Après une conférence de presse et dans un communiqué publié en en début de soirée sur leur site internet, ils annoncent qu'ils saisissent la Commission des compétitions de la LFP. Le Havre charge d'abord le club ajaccien sur les incidents survenus sur la voie publique vendredi soir, assurant que les forces de l'ordre avaient fait leur travail en escortant le bus jusqu'au stade et que : "L'AC Ajaccio avait l’obligation de permettre la sécurité et le bon déroulement de la rencontre." Les dirigeants reprochent ensuite à la LFP d'avoir fait jouer la rencontre en Corse, malgré "les craintes émises"  devant les commissions. Enfin le HAC proteste aussi contre les évènements survenus pendant la rencontre : dans les tribunes, d'où sont parties des "insultes racistes, homophobes, et menaces de mort, "  et où la sécurité des dirigeants a directement été mis en danger ; mais aussi contre l'attitude des délégués et de l'arbitre Franck Schneider, qui ne seraient pas intervenus après "plusieurs manquements importants aux règlements qui régissent la compétition, violés au cours de la rencontre."

En conséquence, le Havre réclame à la Commission des compétitions une victoire sur tapis-vert, appelant l'instance à prendre "ses responsabilités". Réagissant sur L'Équipe et Infosport, Nathalie Boy de la Tour a regretté "des faits de jeu qui relèvent de la commission de discipline. Elle se réunira jeudi. Le dossier va être placé en instruction." Le timing très serré de cette fin de saison, et les nombreuses procédures distinctes ne devraient pas donner l'avantage au Havre, mais l'équipe normande reste sur le pont et sera à l'entraînement dès mardi, dans l'optique de jouer un match mercredi soir.