TFC

Debève veut finir sur "une bonne note", par "une belle fête"

Michaël Debève, l'entraîneur du TFC, était en conférence de presse ce vendredi.

Vainqueurs à l'aller (0-3), les joueurs du Toulouse Football Club devront terminer le travail, dimanche soir (21 heures) face à l'AC Ajaccio (Ligue 2). À deux jours de cette affiche capitale quant à l'avenir du club toulousain, Michaël Debève, l'entraîneur des Pitchouns, a fait face aux médias. Le technicien des Violets n'est pas passé par quatre chemins, réaffirmant son ambition de remporter ce qui sera, peut-être, son dernier match à la tête du club.

Le Toulouse Football Club y est presque. Dix-huitièmes de Ligue 1 avec 37 points, les Violets doivent en passer par les barrages pour s'assurer d'une nouvelle saison dans l'élite hexagonale. Victorieux à Montpellier mercredi soir (0-3), les coéquipiers d'Alban Lafont ont fait plus de la moitié du chemin, comme l'a rappelé Michaël Debève en conférence de presse : "Il n'y a eu aucun relâchement du groupe. Nous sommes vraiment concentrés sur l'objectif maintien. Et gagner chez nous ce dernier match !", a-t-il lancé en préambule de son intervention.

"Il reste 50% du travail à faire"

"Nous avons fait le nécessaire pour que tout le monde reste concentré et vigilant avant ce match retour. Il reste 50% du travail à faire, il n'y a pas d'euphorie ! Mon groupe a de la qualité et c'est une déception de jouer les barrages, c'est certain", a-t-il poursuivi, avant de revenir brièvement sur la manche aller (0-3), parfaitement gérée par ses hommes, appliqués et concentrés : "Il était important de bien gérer cette tension, d'être patients, sérieux et appliqués en première période. Les buts qui ont suivi ont été la récompense."

Le technicien a ensuite abordé le retour, au Stadium Municipal. Pour ce second acte, il pourra compter sur la quasi intégralité de son effectif. Une donnée qui devrait peser dans la physionomie de la rencontre : "L'AC Ajaccio sera amputé de joueurs importants mais cela reste un match de football, tout peux se passer... De mon côté, j'ai la chance d'avoir un groupe presque au complet. Ajaccio a encore une chance à jouer. Il faut s'attendre à une équipe qui va tenter de nous mettre en difficulté dès le coup d'envoi. Ce sera à nous de résister puis d'exploiter nos qualités offensives pour faire la différence !"

"Marquer et garder notre cage inviolée"

Déterminé à terminer son aventure sur "une bonne note", Michaël Debève attend un match plein de ses joueurs, ainsi qu'une vraie union sacrée autour du club : "Nous sommes à 95 minutes d'un nouveau championnat en Ligue 1 ! L'objectif dimanche, c'est marquer des buts et garder notre cage inviolée. Les joueurs vont tout mettre en oeuvre pour faire de ce match une belle fête ! Nous avons besoin de notre public, c'est le dernier match à domicile. Tout le club se mobilise pour finir sur une bonne note !", a-t-il expliqué.

Enfin, Michaël Debève s'est quelque peu attardé sur son avenir. Débarqué à la fin du mois de janvier pour prendre la succession de Pascal Dupraz, l'ancien milieu de terrain de couloir n'a pas été épargné par les critiques depuis sa prise de fonction. S'il reconnaît des moments compliqués, le technicien fait fi de son cas personnel, privilégiant encore et toujours le collectif et la survie de son club : "Si les gens me sifflent, c'est leur droit... J'espère que les supporters viendront encourager leur équipe. Le plus important, c'est le club, ce n'est pas Michaël Debève."