Officiel

Les droits TV pour la L1 dépassent le milliard d'euros !

C'est fait, la L1 vaut plus d'un milliard !

Ce mardi, la LFP et Nathalie Boy de la Tour, la présidente, ont dévoilé les résultats de l'appel d'offre pour les droits télé de la Ligue 1 pour les saisons 2020 à 2024.

"C'est un appel d'offre fructueux, avec augmentation significative du montant des droits, la Ligue 1 Conforama change de dimension". Nathalie Boy de la Tour ne manque pas de mots pour évoquer les accords autour de la diffusion de la L1 pour les saisons 2020 à 2024. Tout d'abord, on apprend, dans cette conférence de presse, que Canal + n'a réussi à obtenir aucun lot pour les droits de la L1. 

"Canal ne s'est vu attributaire d'aucun lot", lâche d'ailleurs Didier Quillot, le directeur général de la Ligue. Au cours de ce jeu de propositions, c'est le groupe espagnol MediaPro, diffuseur de la Liga, qui a raflé la mise en achetant 3 lots de diffusions dont les deux plus intéressants. Les Hispaniques, controlés par un fond chinois, vont donc créer une chaine 100% sport pour pouvoir diffuser la L1 en France. Concrètement, Mediapro débarque et récupère 8 matches sur 10 possibles : match du dimanche (21 heures), match du vendredi (21 heures) et match du samedi (17 heures), match du dimanche (13 heures) + multiplex de 4 matches le dimanche (15 heures).

Canal + n'a plus aucun droit

BeIn Sports a également cassé sa tirelire pour conserver des faibles droits sur la Ligue 1 : match du samedi (21 heures) et match du dimanche (17 heures). De son côté, Free fait son apparition dans le paysage footballistique français (lot 6 : les droits de diffusion d'extraits en quasi-direct sur tous les matches). Deux lots n'ont pas encore été achetés, puisque le prix de réserve n'a pas été atteint. Ce sont les lots 5 (Trophée des champions + les mulitplex de la 19ème, 37 et 38ème journées), et 7 (magazine du lundi et du jeudi).

Au total, le montant raflé par la LFP est de 1,153 milliard d'euros par saison ! Une franche réussite pour la Ligue puisque l'on atteint une hausse de 60% avant attribution des lots 5 et 7. Au total, l'instance française va toucher plus de 4,5 Milliards d'euros sur 4 ans (4,613 milliards).