CDM

L'Espagne veut organiser la Coupe du Monde 2030

Luis Rubiales, le président de la fédération espagnole de football.

La fédération espagnole étudie l'opportunité d'organiser la Coupe du Monde 2030, près d'un demi-siècle après l'avoir accueillie pour la première et dernière fois, en 1982.

Après le Qatar en 2022 et le trio Etats-Unis/Mexique/Canada en 2026, qui organisera la Coupe du Monde en 2030 ? La question commence à se poser chez les dirigeants de la FIFA et notamment son président, Gianni Infantino. Hier, il était en Espagne pour rencontrer le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez et Luis Rubiales, président de la fédération (RFEF). D'après la presse ibérique, les trois hommes en ont profité pour disserter sur le projet d'organiser un Mondial dans douze ans.

Deux idées seraient encore débattues au sein de la RFEF : celle d'une candidature classique, avec l'intégralité des matchs sur le sol espagnol, et celle d'une candidature conjointe avec le Portugal et le Maroc, dont le projet d'organisation de la Coupe du Monde 2026 n'a pas été retenu, en juin dernier. Dans son histoire, le Mondial n'a fait escale qu'à une seule reprise en Espagne, en 1982.

La Coupe du Monde enfin de retour en Europe occidentale ?

Au-delà de leur discussions a priori constructives avec Infantino, les dirigeants de la fédération espagnole nourrissent leur optimisme par le fait que l'Allemagne, en 2006, est le dernier pays d'Europe occidentale à avoir accueilli une Coupe du Monde. La FIFA pourrait donc attribuer davantage de crédit à leur potentielle candidature. À moins que l'instance internationale ne décide, cent ans après la première édition en 1930, de fêter cet anniversaire là où tout a commencé, en Uruguay.