France

Quand Rami a demandé une permission de sortir à Deschamps...

Rami et les Bleus ont eu droit à quelques moments d'évasion en Russie.

Les Bleus avaient besoin de souffler. Après une phase de groupes mitigée, conclue par un bilan de deux victoires (Australie et Pérou) et un nul (Danemark) et avant d'entamer les huitièmes de finale de la Coupe du Monde, plusieurs joueurs de l'équipe de France sont allés demander à Didier Deschamps une permission de sortir de leur camp de base d'Istra, où ils vivaient en vase clos depuis des jours. Et c'est Adil Rami qui s'y est collé...

"Quand il m'a vu, le coach a lâché : 'Oh là là là, s'il y a Adil Rami, c'est qu'il va y avoir une demande bizarre !' Je lui ai expliqué : 'On aimerait aller à Moscou, vivre un petit peu, oublier le football parce que là, c'est trop de tension, trop de pression.' Il a accepté, on devait juste être au camp de base entre une heure et deux heures. En rentrant, on a dit : 'Le coach nous a fait plaisir, on est sortis, on a rigolé, on a kiffé. Si vous voulez qu'on le refasse, les gars, il faut tout niquer', raconte l'international tricolore à L'Equipe Magazine. "Le match d'après, c'était l'Argentine... (En huitièmes, le match déclic des Bleus, remporté 4-3) Alors, on a dit : 'Il nous a fait confiance, on lui a renvoyé la pareille, à son tour !' et on est repartis lui demander de sortir ! (...)  À chaque sortie, on parlait, surtout Paul, qui a pris tellement de maturité. Il a dit : 'Les gars, on va gagner la Coupe du monde - j'ai des frissons, tiens -, on va gagner la Coupe du monde, et après, on fera des fêtes tous ensemble, il faut qu'on continue comme ça.' Que le coach nous ait laissé des moments off comme ça, c'était vraiment bien. D'ailleurs, tous les joueurs l'appréciaient."