LDC

PSG-Belgrade : les affrontements entre supporters ont gâché la fête

Les supporters parisiens font parler d'eux

Hier soir, après le festival du Paris Saint-Germain contre l'Étoile Rouge de Belgrade (6-1 en LDC), les incidents autour du Parc des Princes étaient beaucoup moins brillants. Des affrontements entre supporters des deux camps ont fait 3 blessés légers. 

C'est une scène que l'on ne pensait jamais revoir du côté du Parc des Princes, et pourtant... 8 ans après la mise en place du Plan Leproux -qui a dissous les groupes de supporters franciliens, de nouveaux affrontements ont eu lieu devant l'enceinte parisienne hier soir après la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l'Étoile Rouge de Belgrade. Alors que la rencontre était placée sous haute sécurité, cette dernière s'est déroulée dans le plus grand calme malgré la cohabitation entre supporters ultras parisiens et fans serbes, installés dans le stade malgré l'interdiction de déplacement. 

Mais 5 à 10 minutes avant le coup de sifflet final de la victoire éclatante du PSG face aux Serbes (6-1), "les supporters du CUP (Collectif Ultra Paris) sont sortis en masse quelques minutes avant la fin de la rencontre pour aller au contact avec ceux de l’Étoile Rouge présents en tribune Paris" raconte une source policière à L’Équipe. Une première bagarre a ainsi éclaté au pied d'une tribune latérale, comme l'explique, de son côté, le Parisien, sans que la raison ne soit connue. Une deuxième rixe, au moins, a éclaté un peu plus loin avec un peu plus de 200 supporters franciliens, dont certains étaient cagoulés selon les deux médias, partis à la poursuite des Serbes. Au final, 3 blessés légers sont à déplorer, dont un supporter de Belgrade "passé à tabac" et une autre personne avec la tête en sang devant un bar bien connu des fidèles du Parc "Les 3 Obus". 

Évidemment, les forces de l'ordre ont dû restaurer le calme dans les rues, et ont ainsi évité des affrontements beaucoup plus violents en utilisant du gaz lacrymogène. En face, les jets de pétards et fumigènes répondaient aux assauts policiers. D'après L'Équipe, la réaction des ultras du PSG était partagée entre ceux qui réclamaient l’arrêt des hostilités et ceux impliqués directement dans ces mouvements. Ces échauffourées s'ajoutent à l'utilisation d'une poignée de fumigènes au sein même de l'enceinte parisienne (après le 5-1) par des membres du CUP, déjà sous le viseur de l'UEFA après l'énorme craquage du mois de mars dernier, face au Real Madrid. Un "incident" qui pourrait obliger l'instance européenne à prendre des nouvelles sanctions, elle qui avait déjà fermé le virage Auteuil pour cette rencontre...