ASM

Monaco prêt à changer de politique sportive avec l'arrivée de Thierry Henry

L'arrivée de Thierry Henry pourrait chambouler beaucoup de choses à Monaco.

L'arrivée de Thierry Henry à Monaco, qui semble se préciser chaque jour, devrait inciter l'AS Monaco à revoir sa politique sportive, basée depuis plusieurs années sur l'achat de jeunes talents et la vente de ses meilleurs joueurs.

Bien qu'il fasse partie d'une short-list de trois entraîneurs, Thierry Henry est toujours le grand favori des dirigeants Monégasques pour prendre la succession de Leonardo Jardim. Un mois et demi après avoir tourné le dos à Bordeaux, qui ne lui offrait pas les garanties souhaitées pour démarrer sa carrière d'entraîneur principal, le coach adjoint de la sélection belge est encore ouvert à l'opportunité de débarquer sur le Rocher, où davantage de moyens seraient mis à sa disposition. Ce jeudi, L'Equipe fait le point sur le projet que lui propose l'ASM.

S'ils parviennent à boucler son arrivée, probablement pas avant dimanche ou lundi, les décideurs du club de la Principauté seraient prêts à revoir leur politique sportive, basée depuis leur retour en Ligue 1 en 2013 sur le trading de joueurs et un turnover quasi-permanent de l'effectif. Jardim avait su s'en accommoder depuis son arrivée en 2014, mais l'éventuelle arrivée de Henry, moins conciliant, pourrait bousculer ces principes et faire basculer l'AS Monaco vers un nouveau cycle où elle ne s'interdirait pas de conserver ses meilleurs éléments d'une saison à l'autre, en vue de nourrir de plus hautes ambitions.

Le mercato hivernal pour redessiner l'effectif

Pour l'heure, l'effectif que s'apprête à quitter Jardim est encore juste et la dix-huitième place que les Rouge-et-Blanc occupent après neuf journées de Ligue 1 ne le rappelle que trop bien. Les dirigeants Asémistes auraient d'ores et déjà prévu de s'activer dès la prochaine période de mercato pour redessiner les contours d'une équipe compétitive et conforme aux souhaits de Thierry Henry, qui aurait demandé à avoir la main sur le recrutement malgré la présence du directeur sportif Michael Emenalo, dont la position se serait fragilisée en interne. Qu'on se le dise, un vent de changement souffle sur le Rocher...