L.Europa

Rennes assommé par le Dynamo Kiev (résumé)

Le Stade Rennais FC a chuté face au Dynamo Kiev (1-2), ce jeudi soir en Ligue Europa.

Après une victoire face à Jablonec (2-1) et une défaite à Astana (2-0), le Stade Rennais a été défait in extremis par le Dynamo Kiev (1-2), ce jeudi soir, dans le cadre de la 3ème journée de la phase de groupes de la Ligue Europa. Un revers rageant pour des Rouge-et-Noir qui ont copieusement dominé la partie.

Ligue Europa - 3ème journée (Groupe K)
Stade Rennais FC - Dynamo Kiev : 1-2 (1-1)
Buts : C.Grenier (40ème) pour le SRFC ; T. Kedziora (21ème), V.Buyalskyy (89ème) pour le Dynamo Kiev.

Dans un Roazhon Park à guichets fermés, en ébullition suite au sublime tifo du Roazhon Celtic Kop, la partie démarrait tambour battant. Les Rouge-et-Noir dégainaient les premiers et Jérémy Gélin, de la tête sur un corner botté par Clément Grenier, passait proche de l'ouverture du score (1ère). Le club ukrainien ne s'en laissait pas compter et répondait du tac au tac par l'intermédiaire de Mykola Morozyuk. D'une frappe surpuissante du droit, le joueur du Dynamo venait trouver la barre transversale d'un Abdoulaye Diallo visiblement battu (2ème). Moins de 120 secondes plus tard, Damien Da Silva, du pied droit, sur un nouveau corner, mettait le portier ukrainien à contribution (4ème). Après cette entame sur les chapeaux de roues, le rythme de la rencontre, toujours dominée par les Bretons, baissait sensiblement. Le moment alors choisi par les visiteurs du soir pour ouvrir le score... D'un coup de canon décoché des 35 mètres, depuis le côté droit, Tomasz Kedziora trouvait la lucarne rennaise et douchait les espoirs du Roazhon Park (0-1, 21ème). Sublime ! Sonnés par cette ouverture du score un peu contre le cours du jeu, les protégés de Sabri Lamouchi mettaient quelques minutes à relever la tête. Mais ils finissaient fort le premier acte et se voyaient logiquement récompensés de leurs efforts. Sur un coup-franc situé à 25 mètres des buts, Clément Grenier faisait parler son talent et expédiait le cuir dans les filets ukrainiens (1-1, 41ème).

Dès la reprise, les Rouge-et-Noir tentaient de repartir sur la même lancée. Hamari Traoré, de loin, décochait la première banderille du second acte (48ème). Puis Romain Del Castillo, du gauche, s'essayait quelques minutes plus tard, sans plus de réussite (50ème). Auteurs d'un gros pressing, les pensionnaires du Roazhon Park mettaient en grosses difficultés les Ukrainiens, qui éprouvaient les plus grandes difficultés à ressortir le ballon. Sur une ouverture lumineuse de Clément Grenier, Ismaïla Sarr voyait sa tentative être contrée par un bon retour de Mykyta Burda (63ème). Les occasions s'enchaînaient pour les hommes de Sabri Lamouchi mais la réussite n'était pas au rendez-vous, à l'image de la frappe expédiée dans les tribunes par Ramy Bensebaini, pourtant seul sur la gauche de la surface de réparation (69ème). L'ancien joueur du MHSC, toujours de son mauvais pied, le droit, retentait sa chance moins de 180 secondes plus tard. Le cadre se dérobait à nouveau... (72ème). Aidés par l'entrée en jeu d'Hatem Ben Arfa (74ème) et l'expulsion pour un second carton jaune de Volodymyr Shepelev (84ème), les Rouge-et-Noir poursuivaient leur travail de sape. En vain... Le Dynamo s'accrochait plus que jamais à son nul. Le club ukrainien arrachait même la victoire contre toute attente, sur une réalisation tardive signée Vitaliy Buyalskyi (1-2, 89ème). Rennes avait bien les balles de l'égalisation mais Benjamin André se ratait dans les grandes largeurs (90ème+2) puis Hamari Traoré voyait sa tentative flirter avec le cadre (90ème+4). Rageant ! Avec cette défaite cruelle, cumulée au nul entre Jablonec et Astana (1-1), le SRFC, crédité de 3 points, recule à la troisième place de la poule K, à deux unités des leaders. Les regrets ne manqueront pas, c'est certain, mais la qualification pour la suite de la compétition est encore envisageable. Pour rester dans la course, il faudra impérativement ramener un résultat positif d'Ukraine, le 8 novembre prochain (18h55, 4ème journée).

L'HOMME DU MATCH

Clément Grenier (Rennes) : Pour sa 13ème apparition sous le maillot du Stade Rennais, le milieu de terrain offensif a rendu une prestation solide. Impliqué dans tous les bons coups des Bretons, aux côtés d'un Ismaïla Sarr omniprésent, il a permis à son équipe de revenir au score sur un beau coup-franc direct. Auteur de son troisième but de la saison, le premier au Roazhon Park, qui rattrape un peu sa contre-performance du week-end dernier en Ligue 1.