CDL

Le ballon de la Coupe de la Ligue fait débat...

Umbro n'a pas reçu une bonne publicité mardi soir...

Utilisé hier à Montpellier notamment, le nouveau ballon de la Coupe de la Ligue n'a pas plu aux acteurs de la rencontre entre le MHSC et le FC Nantes, qui lui reprochent une légèreté inhabituelle.

Heureusement pour eux, les habitués de la tribune basse Etang de Thau étaient privés du match qui opposait Montpellier au FC Nantes, mardi soir. Sanctionnés d'un huis clos partiel suite aux incidents du derby face à Nîmes, fin septembre, ils ont échappé au triste spectacle proposé par les deux équipes sur la pelouse de la Mosson. Ils ont aussi évité de se faire assommer par les frappes d'Andy Delort et Gaëtan Laborde, lors de leur échauffement d'avant-match.

Les deux attaquants Montpelliérains (sur le banc au coup d'envoi), pourtant si adroits ces temps-ci (9 buts à eux deux sur les 6 derniers matchs), ont eu énormément de mal à cadrer leurs tentatives, envoyant la plupart d'entre-elles dans les panneaux publicitaires ou sur les sièges vides de la Butte Paillade. "Le ballon n'est pas facile", s'est justifié Laborde pendant la rencontre, interrogé au micro de Canal Plus. "Il glisse beaucoup et c'est très différent par rapport au ballon du championnat. Ça change vraiment pas mal de choses, notamment dans la trajectoire du ballon. Il faut s'adapter."

Umbro, qui fournit les ballons de la Coupe de la Ligue pour la deuxième année consécutive, a-t-il conçu une sphère inadaptée ? La marque anglaise n'a, en tout cas, pas reçu une très bonne publicité de la part des joueurs Montpelliérains. "C'est un ballon de volley, ça change !", a soufflé Daniel Congré à la mi-temps. "On sent beaucoup de différences dans les passes ou dans les tirs", a appuyé le Nantais Diego Carlos quelques secondes plus tard. "Les ballons sont légers, mais ce n'est pas ça qui te fait manquer les passes", a nuancé Michel Der Zakarian, refusant d'excuser la faiblesse technique de son équipe par la qualité du cuir. Eliminés dès leur entrée en lice par les Canaris (0-3), MDZ et ses hommes n'ont plus à s'en soucier.