PSG

Face au fair-play financier, Al-Khelaïfi aurait saisi le TAS

par
Al-Khelaïfi et le PSG ont saisi le TAS

Le PSG est dans la tourmente. Les Football Leaks ne l'épargnent pas, et l'Institution du Contrôle Financier des Clubs (ICFC), veut commencer le "réexamen approfondi" de ses comptes. Demandé par la chambre de jugement de l'ICFC, ce nouveau passage au crible des revenus parisiens permettrait, en outre, de déterminer si les contrats passés entre des entreprises qataries et le PSG ont bien été sur-évaluées pour gonfler le budget.

Face à cette menace, le Paris Saint-Germain aurait saisi le Tribunal Arbitral du Sport avec effet suspensif, d'après Le JDD. Le but ? Bloquer l'avancée des investigations, et obtenir gain de cause, alors que l'affaire avait déjà été jugée une première fois. Nasser Al-Khelaïfi et l'état-major parisien espèrent que, comme pour le Milan AC, le Tribunal Arbitral du Sport prononcera une sentence favorable au club, entraînant la fin de la procédure.