Nantes par

Sala, un début de saison canon et un avenir en question

Commentaire(s)
L'attaquant nantais est en pleine forme

Très bon depuis le début de saison, Emiliano Sala a déjà inscrit onze buts en douze matchs de Ligue 1. Un départ canon qui attire naturellement des écuries à l'étranger, et qui pose la question de son avenir. 

Emiliano Sala est clairement l'un des tubes de ce début de saison en Ligue 1. Transfiguré depuis l'arrivée de Vahid Halilhodzic sur le banc du FC Nantes, l'attaquant argentin a déjà cumulé onze buts en douze matchs de championnat. Une forme étincelante qui attire évidemment l'oeil de plusieurs écuries à l'étranger. Ce samedi, L'Equipe évoque notamment plusieurs courtisans en Premier League pour l'ancien joueur des Girondins de Bordeaux. Ainsi, à quelques semaines de l'ouverture du mercato hivernal, l'attaquant de 28 ans aurait vu Crystal Palace, West Ham et Fulham prendre directement ou indirectement des renseignements. Avec, en plus, l'intérêt de plusieurs clubs chinois, comme il y a un an. 

De quoi rendre plutôt flou l'avenir de Sala. Pour ne rien arranger, la situation contractuelle de ce dernier pose également quelques questions. En effet, l'Argentin - qui dispose d'un passeport italien - sera libre en juin 2020, soit dans 18 mois. Et à ce sujet, difficile pour le moment de connaître la position de Waldemar Kita, qui n'a pas répondu aux sollicitations de L'Equipe. La position officielle du club est inconnue alors que les négociations pour une prolongation de contrat entamées il y a un an n'ont pas abouti. Le dialogue entre les deux parties est au point mort, alors que leurs relations sont tendues depuis le départ avorté du joueur l'été dernier. 

Halilhodzic, de son côté, aurait obtenu de ses dirigeants qu'ils proposent une prolongation à Sala, pour le mettre dans les meilleures dispositions possibles sur le terrain, en précisant qu'un départ cet hiver n'était pas envisagé. Le FCN va donc devoir trancher devant un dilemme relativement classique : revendre son joueur, acheté 1 M€ à Bordeaux il y a trois ans, ou parvenir à un accord pour étendre son bail. 

NANTES SALA
Commentaire(s)