L1

Un match électrique et accroché entre Strasbourg et le PSG (résumé et notes)

Strasbourg accroche Paris

Ce match entre Strasbourg et Paris avait beaucoup de similitudes avec celui de l'an dernier, à la même période : des coups bas, des mauvais gestes, de nombreuses fautes, une ambiance électrique... Et contrairement à l'année passée, il n'y a pas eu de vainqueurs entre les deux formations (1-1).

Ligue 1 - 16ème journée
Racing Club de Strasbourg - Paris Saint-Germain : 1-1 (1-0)
Buts : Lala (40e, s.p) pour le RCSA. Cavani (71e, s.p) pour le PSG. 

Aller à la Meinau n'est jamais facile et les Parisiens en ont déjà fait les frais l'an passé, quasiment un an jour pour jour après sa première défaite de la saison 2017-2018 (le 3 décembre). Si l'entraîneur a changé (Unai Emery a laissé sa place à Thomas Tuchel), le PSG a démarré la rencontre timidement face à l'intensité physique imposée par les hommes de Thierry Laurey. Comme l'année dernière, les locaux bousculent leurs adversaires et empêchent Marco Verratti et Adrien Rabiot de combiner. Résultat, les Franciliens, privés de Kylian Mbappé durant la seconde période, ne sont inquiétants uniquement sur coup de pied arrêté. À l'inverse, les Strasbourgeois, portés par un public très chaud, se montrent à leur aise offensivement et vont être récompensés de leur superbe première mi-temps ! Sur un centre, Thilo Kehrer dévie le ballon de la main en plein dans la surface de réparation. Sur le soutien du VAR, l'arbitre désigne le point de pénalty et Kenny Lala se charge d'enflammer la Meinau juste avant de rentrer aux vestiaires (41ème). Dans cette première mi-temps rythmée et relevée (une quinzaine de fautes), les Parisiens n'ont jamais réussi à imposer leur rythme, la faute à 3 attaquants incapables de prendre la profondeur (Draxler, Choupo-Moting et Cavani).  

Malgré les absences de Neymar et de Di Maria, Thomas Tuchel a de quoi faire sur son banc de touche et décide de lancer Kylian Mbappé dès la reprise à la place de Nsoki. L'Allemand compte sur le 4ème du Ballon d'Or pour faire bouger la solide ligne de 5 défenseurs strasbourgeois. Pour compenser la sortie du jeune défenseur central, Adrien Rabiot est repositionné en 3ème défenseur axial, un rôle nouveau et plutôt bien réussi pour le gaucher de retour dans le XI titulaire. Piqués au vif par ce but juste avant la pause, les Rouge-et-Bleu privent de ballon leur adversaire et commencent à assiéger les cages de Mats Sels. Le portier réalise d'ailleurs une parade réflexe sur une tête à bout portant de Kehrer, bien servi par Kylian Mbappé (51ème) ! Paris pousse et Strasbourg est étouffé, comme en témoignent ses 5 petites passes réussies dans le camp adverse en 10 minutes. 

Kylian Mbappé a changé le visage du PSG mais Strasbourg tient le nul

L'entrée de Kylian Mbappé a totalement changé le visage du Paris Saint-Germain. Tranchants, les hommes de la capitale sont sur tous les seconds ballons et sont bien décidés à faire flancher les Strasbourgeois, en grande difficulté depuis le retour des vestiaires. À 20 minutes du terme, le numéro 7 passe la vitesse supérieure devant Kenny Lala, le crochète et récupère un pénalty logique. Une magnifique occasion pour Edinson Cavani, capitaine du soir, d'égaliser sur pénalty (71ème), lui qui vit quelques moments difficiles en ce moment. Alors que Paris semble désormais avoir le match en main, les esprits s'échauffent des deux côtés, à l'image d'un tête à tête entre Thomasson et Dani Alves, deux entrants (75ème).

Mats Sels, de son côté, reste vigilant et pleinement concentré sur sa ligne avec une belle parade aérienne sur une tête de Kehrer (80ème). De l'autre côté du terrain, Areola s'illustre aussi -lui qui n'a rien eu à faire de la seconde période- avec une jolie claquette devant Thomasson (88ème). Ce même Thomasson croit délivrer le public alsacien à la 95ème minute en propulsant le cuir au fond des filets, avant d'être calmé par le coup de sifflet de l'arbitre pour un hors-jeu. Paris n'y arrive décidément pas en Alsace et enchaine là son deuxième match nul d'affilée, après avoir remporté les 14 premières rencontres de Ligue 1. 

LES NOTES

RCSA : Sels (7) - Lala (5), Caci (5), Martinez (6), Koné (5), Carole (6) - Martin (7), Liénard (5), Fofana (5) - Zohi (5), Da Costa (4). 

PSG : Areola (6) - Kehrer (5), Kimpembe (6), Nsoki (4) puis Mbappé (7) - Meunier (5), Verratti (5), Rabiot (6), Diaby (6) - Draxler (5), Cavani (5), Choupo-Moting (4).