MHSC

Ruben Aguilar dévoile ses axes de progression

Ruben Aguilar évoque ses points forts et faibles

Ruben Aguilar a fait son autocritique dans les colonnes de la Marseillaise. Le latéral pailladin évoque l'Équipe de France mais surtout ses axes de progression afin d'atteindre le niveau international. 

Titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense montpelliéraine depuis plus d'un an maintenant, Ruben Aguilar se rapproche, petit à petit, des portes de l'Équipe de France. Le latéral du MHSC, âgé de 25 ans, a d'ailleurs évoqué les Bleus au cours d'un entretien pour La Marseillaise. Et comme il l'a évoqué il y a quelques jours déjà, l'ancien Auxerrois se sent encore loin du niveau international. 

"Je suis obligé d’y penser car beaucoup de personnes m’en parlent. Si je ne suis pas appelé, c’est que ce n’est pas encore le moment. Cela reste un niveau vraiment au-dessus. J’ai encore beaucoup de travail à effectuer même si c’est un rêve de jouer pour sa sélection. J’entends les débats, mais je me détache de ce monde-là. Quand je sors d’ici, j’essaie de couper du foot. J’essaie de ne pas trop regarder ce qui se dit sur mon compte" explique-t-il. 

Pour atteindre, un jour, Clairefontaine, Aguilar connait toutefois ses défauts et sait ce qu'il a à perfectionner. "Je suis attendu pour réussir la même saison même si on me donne plus de responsabilités offensives. Je veux prouver que je peux faire mieux, beaucoup mieux. Je dois avoir par moment un peu plus de réflexion dans le jeu. Je ne suis pas obligé de faire certaines courses. Quand je commence à pécher sur le plan physique, j’ai plus de déchet technique" dit-il avant d'ajouter. "Je dois être encore plus propre, améliorer ma qualité de centres et être plus décisif. Des fois, en fin de séance, je travaille devant le but avec les attaquants."