L.Europa par

Bordeaux remplit sa part du contrat mais... (analyse et notes de Copenhague-Girondins)

Commentaire(s)
Les Girondins de Bordeaux se sont imposés à Copenhague (0-1), ce jeudi soir en Ligue Europa.

Ce jeudi soir, grâce à une inspiration géniale de Jimmy Briand, les Girondins de Bordeaux se sont imposés sur la pelouse de Copenhague (0-1), lors de la 6ème et dernière journée de la phase de groupes de la Ligue Europa. Mais le miracle, tant espéré, n'a pas eu lieu... le Zénith Saint-Pétersbourg ayant chuté à Prague (0-2).

Ligue Europa - 6ème journée (Groupe C)
Copenhague - FC Girondins de Bordeaux : 0-1 (0-0)
But : J.Briand (73ème) pour le FCGB.

LE FAIT DU MATCH

Au coup d'envoi, la donne était simple pour les joueurs aquitains : une victoire au Danemark, assortie d'un succès du Zénith Saint-Pétersbourg, déjà assuré de la qualification, sur la pelouse du Slavia Prague, et la qualification pour les seizièmes de finale serait au rendez-vous. Au sortir d'un match étrange, durant lequel les Scandinaves ont touché les montants à deux reprises, d'abord sur une reprise de volée puissante de Dame N'Doye (45ème+1), puis sur une frappe rasante du plat du pied gauche de Robert Skov (71ème), les Marine-et-Blanc ont, au courage, rempli leur part du contrat, s'imposant (0-1). Problème, dans le même temps, les Russes sont tombés à Prague (2-0), dans une partie où tout était déjà joué à la pause.

LE BUT

0-1 (73ème) : Bordeaux pour l'honneur ! Trouvé dans le couloir droit, Yann Karamoh réalise un petit festival, se défait de deux joueurs puis déclenche, du pied droit, un centre à ras de terre à destination des six mètres. De dos, Jimmy Briand se fend alors d'une talonnade subtile, qui termine sa course dans le petit filet opposé ! Magnifique !

L'HOMME DU MATCH

Jimmy Briand (Girondins). Comme son équipe, il a eu beaucoup de mal à se montrer à son avantage lors du premier acte, positionné sur le côté. En seconde mi-temps, en revanche, il a su parfaitement exploiter ses rares ballons lorsqu'il a retrouvé l'axe. À la 72ème minute de jeu, sur un superbe crochet dans la surface danoise, il a notamment poussé Sotirios Papagiannopoulos à la faute... non sifflée par le corps arbitral. Mais il n'a pas gambergé, expédiant le cuir dans les filets quelques secondes plus tard (73ème), sur une inspiration dont il a le secret ! Mention spéciale, également, à Yann Karamoh, auteur d'une entrée tonitruante à l'heure de jeu.

LES NOTES DE BORDEAUX

Girondins : Costil (Cap.) (6,5) - Sabaly (6), Pablo (6,5), Koundé (6), Poundjé (5,5) - Lerager (5,5), Otavio (5), Plasil (5,5) - Briand (6,5), Cornelius (5), De Préville (5).

LES CONSÉQUENCES

Le début de campagne raté (trois défaites de rang) n'a jamais été comblé... Malgré un nul puis deux victoires pour terminer sur une bonne note, les Marine-et-Blanc échouent à la troisième place de la poule C (7 points), derrière le Slavia Prague (10 points) et le Zénith (11 points), tous deux qualifiés. À coup sûr, les regrets seront présents chez les Aquitains, qui pourront désormais se concentrer pleinement sur les compétitions nationales.

Girondins 6e journée C3 Copenhague