Arsenal

Laurent Koscielny : un come-back et des flashbacks

Laurent Koscielny a retrouvé la compétition contre Qarabag.

Laurent Koscielny a fait son retour sur les terrains hier soir, après plus de sept mois d'absence. Une bonne nouvelle pour le joueur de 33 ans, passé par une sérieuse période de doutes.

Deux cent vingt-quatre. C'est le nombre de jours que Laurent Koscielny a passés sans jouer. Atteint d'une rupture du tendon d'Achille le 3 mai dernier, en demi-finale de Ligue Europa contre l'Atlético Madrid, le français a fait son grand retour à la compétition hier, toujours en C3, lors de la réception de Qarabag. Un match sans enjeu pour Arsenal, déjà qualifié pour les 16es de finale, mais très fort en émotion pour son défenseur, promu capitaine pour l'occasion.

Peu mis à contribution par les attaquants azéris (3 duels disputés, 1 tacle, 2 dégagements), Koscielny s'est surtout appliqué à bien relancer de derrière (100% de passes réussies), une caractéristique chère pour un défenseur aux yeux de son nouveau coach Unai Emery. "Je pense que son retour a fait plaisir à tout le monde, les supporters comme les joueurs", a commenté le technicien espagnol après la rencontre. "Il faut maintenant qu'il gagne en confiance et qu'il reprenne le rythme des matchs."

Koscielny : "J'ai quelques flashbacks dans ma tête..."

Koscielny sera-t-il aligné dès ce week-end à Southampton en Premier League ? Pas impossible, sachant qu'Emery doit faire face à de nombreuses absences au sein de son arrière-garde (Sokratis, Mustafi, Holding...). Quoiqu'il en soit, l'ancien Lorientais est déjà très satisfait de son retour à la compétition. "C'était un jour important pour moi", a-t-il confié après la rencontre, dans une interview relayée sur le site du club. "Cela a marqué la fin de ma convalescence, donc je suis très heureux d'avoir joué avec l'équipe, pour le club et de partager ça avec les autres sur le terrain."

Le tricolore est ensuite revenu plus en détails, et non sans émotion, sur ses sept mois de doutes. "C'était très émouvant parce que je me suis souvenu du premier jour où je me suis blessé, le 3 mai, et maintenant on est en décembre. J'ai quelques flashbacks dans ma tête sur les différentes périodes que j'ai traversées durant ma convalescence", a-t-il poursuivi. "Vous savez, c'est difficile d'être en convalescence : vous devez ré-apprendre à marcher, à monter les escaliers... C'est difficile au départ, parce que vous donnez l'impression que vous ne pourrez pas revenir sur un terrain."

Reconnaissant envers toutes les personnes qui l'ont accompagné, Koscielny a tenu à leur rendre un hommage appuyé. "Grâce aux personnes qui ont travaillé avec moi et qui m'ont aidé, je me suis donné à 100% pour revenir chaque jour. Et puis, quand je suis revenu ici à Arsenal, tout le monde m'a poussé à travailler très dur, mais c'est OK parce que j'adore ça ! J'ai donné encore plus et maintenant j'obtiens le résultat de tous les efforts que j'ai consentis ces derniers sept mois. J'ai beaucoup appris sur moi-même, sur les gens qui m'entourent. Maintenant, c'est la fin de ma convalescence, mon sourire est de retour et je vais apprécier ces moments avec le club. Je commence ma saison maintenant."

ARSENAL KOSCIELNY