Villarreal

La résurrection de Santi Cazorla

Santi Cazorla s'épanouit de nouveau sur les terrains

Héros du match face au Real Madrid mercredi soir, c'est quasiment une seconde vie de footballeur qu'a commencé Santi Cazorla depuis son retour à Villarreal, club avec lequel il a effectué ses débuts en professionnel.

Le sous-marin jaune s'est donné un peu d'air hier soir en glanant un point sur sa pelouse face au Real Madrid. Relégable au coup d'envoi, le club de la province de Castellón pouvait remercier Santi Cazorla, auteur d'un doublé, à l'issue de la rencontre. L'Espagnol ouvrait le score d'une frappe enroulée dès l'entame du match, avant d'égaliser de la tête en fin de match après un très bon service de Pablo Fornals. Un doublé salvateur pour son club qui passe devant l'Athletic Bilbao au goal average, et pour lui, qui renaît de ses cendres après avoir connu deux années extrêmement compliquées.

Retourné libre à Villarreal cet été après une expérience de plusieurs années à Arsenal, Cazorla a passé deux saisons de son aventure anglaise à multiplier les allers-retours en salle d'opération. La raison ? Une blessure anodine mal soignée à la cheville droite en septembre 2013. Durant plusieurs mois, Santi joue sous infiltration, jusqu'à ce que la douleur remporte le bras de fer. En novembre 2015, une opération du genou gauche l'écarte des terrains pendant cinq mois suite à une blessure intervenue face à Norwich.

Cazorla a frôlé l'amputation

Cependant, sa cheville droite lui fait un mal de chien et il rechute en octobre 2016. L'opération est cette fois-ci inévitable (il se fera opérer en décembre 2016) et elle le tiendra à l'écart des terrains pendant trois mois. Malheureusement, les soucis sont loin d'être terminés pour l'Espagnol dont la cicatrice va s'infecter et entraîner sept nouvelles opérations ! Les médecins étaient très pessimistes quant à ses chances de retrouver les terrains un jour. Mais malgré les pronostics médicaux, et après avoir frôlé l'amputation, Santi Cazorla, en novembre 2017, contait au journal Marca les abysses dans lesquelles il avait vécu pendant deux ans et affirmait qu'il pensait faire son retour en janvier 2018.

Un an après son retour réussi sur les terrains, Santi Cazorla enchaîne les matchs au plus haut niveau (20 matchs en Liga et Europa League, pour 3 buts et 5 passes), et se montre même décisif, comme ce fut le cas hier soir. A six mois de la fin de son contrat, et malgré ses 34 ans, il peut encore rendre de grands services à Villarreal.