Caen par

Mercadal a apprécié l'intelligence de son équipe

Commentaire(s)
Fabien Mercadal, l'entraîneur du Stade Malherbe de Caen.

À l'arrachée, le Stade Malherbe de Caen a poinçonné son ticket pour les seizièmes de finale de la Coupe de France en disposant de la formation de Ligue 2 du Red Star (0-1), hier en début de soirée. Pour Fabien Mercadal, l'entraîneur du club normand, son équipe a su se montrer patiente et gérer le match de façon intelligente pour parvenir à accrocher sa qualification pour la suite de la compétition.

"C'est le match auquel on s'attendait pour plusieurs raisons. D'abord parce que le Red Star est une bonne équipe qui a très bien fini l'année. Deuxièmement parce que la surface était particulière, un synthétique. Enfin parce que ce sont les 32es de finale, une période pendant laquelle on prépare la deuxième partie de saison. On a forcé sur les organismes et ça a donné un match fermé. On a géré de façon plutôt intelligente. On n'a pas fait n'importe quoi, c'était l'idée", a-t-il expliqué dans les colonnes de L'Equipe, et de conclure : "On savait qu'il fallait insister sur les côtés, même si on n'est pas allés au bout des choses. C'est mieux en seconde période. On ne prend pas de but, c'est cohérent. De l'extérieur, ça se voit. On travaille. C'est une qualification. Je sais qu'elles sont difficiles à obtenir. Des clubs de Ligue 1 sont éliminés, nous, on est qualifiés."

Caen Mercadal 32es CDF