CDF par

Neymar réveille le PSG, fin de l'aventure pour Pontivy (analyse et notes)

Commentaire(s)
Le Brésilien a été actif dimanche soir

Sans forcer, le Paris Saint-Germain s'est imposé au Moustoir pour éliminer Pontivy (0-4) dimanche soir, en 32es de finale de la Coupe de France. Neymar a été l'artisan majeur de ce succès, avec un csc provoqué, un but et une passe décisive.

Coupe de France - 32es de finale 
GSI Pontivy - Paris Saint-Germain : 0-4 (0-1)
Buts : Julé (24e, csc), Neymar (70e), Mbappé (77e), Draxler (87e) pour le PSG

LE FAIT DU MATCH

Péru manque l'occasion d'égaliser. Dans la foulée de l'ouverture du score parisienne, le milieu de terrain breton est parfaitement trouvé par Jégu. Mais il choisit le plat du pied et, en très bonne position, sa frappe n'inquiète absolument pas Areola. Une situation en or dans la foulée de l'ouverture du score (25e) qui aurait pu changer le cours de cette rencontre... Qui plus est étant donné la prestation parisienne. Les hommes de Thomas Tuchel ont évidemment dominé les débats mais n'ont pas multiplié les occasions franches avant une fin de match plus animée. La faute à une multitude de décisions individuelles et à quelques sautes de concentration. Le tout alors que dans son but, Clément Daoudou a fait un match très sérieux. Bref, Pontivy est loin d'avoir reçu la gifle annoncée. Du moins dans le contenu. 

LES BUTS

0-1 (24e) : Le PSG ouvre le score ! Sur un centre fort et rentrant de Neymar aux 25 mètres, Julé dévisse totalement son dégagement du pied droit en devançant Alves et trompe son propre gardien.

0-2 (70e) : Paris fait le break. Servi par Diaby, Neymar fixe son adversaire et décale l'ailier parisien sur sa gauche. Ce dernier lui remet en retrait dans la surface. Le Brésilien contrôle et termine du droit à bout portant. 

0-3 (77e) : Fin du suspense ! Mbappé provoque Paillot dans la surface, qui prend le ballon... en taclant avec les deux pieds décollés. Le champion du monde obtient un penalty logique qu'il transforme en ouvrant son pied. 

0-4 (87e) : L'addition devient salée. Neymar percute dans l'axe et sert idéalement Draxler dans la surface, qui pique avec beaucoup de justesse son ballon au-dessus de Daoudou. 

L'HOMME DU MATCH

Dans un collectif globalement ronronnant, Neymar a été le seul - ou presque - à changer de rythme. Le Brésilien a parfois choisi la solution individuelle, mais n'a pas oublié ses partenaires pour autant. La preuve sur son but, sur lequel il a bien combiné avec Moussa Diaby, auteur d'une bonne entrée, et sur sa passe décisive pour Draxler en fin de rencontre. L'ancien du Barça a également provoqué le but contre son camp de Julé en première période et n'a pas calculé ses efforts. Il aurait également pu scorer plus tôt s'il avait davantage ouvert son pied (67e). 

LES NOTES DU PSG

Areola (5) - Kherer (6), Thiago Silva (cap.) (6,5), N'Soki (5,5) - Meunier (6), Alves (5,5), Draxler (6,5), Kurzawa (4,5) - Neymar (7,5) - Nkunku (5), Mbappé (5)

LES CONSÉQUENCES

Quatre divisions séparaient Pontivy (N3) et le Paris Saint-Germain. Mais au Moustoir, les Bretons ont fait bonne impression. Ils pourront même nourrir une certaine frustration, ayant concédé l'ouverture du score sur un contre son camp évitable, avant de manquer une belle occasion d'égaliser. Paris, de son côté, ne retiendra pas grand chose de cette prestation. Mais le club francilien poursuit logiquement son aventure dans une compétition dont il est le roi. A noter le positionnement de Dani Alves au milieu de terrain, qui donnera peut-être à Thomas Tuchel des idées pour la suite...

 

PSG 32es CDF Pontivy