CDL

Badiashile envoie l'ASM en demie après une séance de TAB interminable (analyse et notes de ASM-Rennes)

Monaco se qualifie

L'AS Monaco et le Stade Rennais n'ont pas offert un beau spectacle, ce mercredi, en quart de finale de Coupe de la Ligue. Et dans cette rencontre très fermée, c'est Monaco qui a validé son ticket pour les demi-finales après une séance de TAB interminable.

Coupe de la Ligue - Quart de finale
AS Monaco - Stade Rennais FC : 1-1 (8-7 aux TAB)
Buts : Rony Lopes (55e) pour l'ASM. Bourigeaud (30e) pour le SRFC.
TAB : Pelé (O), Tielemans (X), Ait Bennasser (O), Isidor (O), Glik (X), Naldo (X), Diop (O), Rony Lopes (O), Serrano (O), Henrichs (O), Badiashile (O) pour l'ASM. M'Baye (O), Grenier (O), Ben Arfa (X), André (O), Zeffane (X), Da Silva (X), Sarr (O), Bourigeaud (O), Mexer (O), Traoré (O), Koubek (X) pour Rennes

LE FAIT DE MATCH

Un match très pauvre en occasions. Les quelques supporters présents au Stade Louis-II n'ont pas vu un spectacle très emballant. D'abord, il a fallu attendre la 18ème minute pour voir la première frappe du match (non cadrée) par l'intermédiaire de Moussa Sylla. Pire, le but de Rennes est arrivée sur la première et seule véritable occasion bretonne de la 1ère mi-temps. Alors que l'égalisation monégasque (sur le premier tir cadré de l'ASM) aurait pu décomplexer les deux équipes, les 22 acteurs n'ont jamais su se montrer dangereux, exceptés à la 93ème sur la troisième et dernière frappe cadrée du match. Et les TAB ont duré une éternité (voir plus bas). 

LES BUTS

0-1 (30e) : première frappe rennaise et premier but ! Sur un coup-franc joué à deux avec Benjamin Bourigeaud, Hatem Ben Arfa perd le contrôle du ballon avant de profiter d'un contre favorable pour le récupérer. Le gaucher accélère, élimine Ait-Benasser, et glisse une belle passe en profondeur Benjamin Bourigeaud, totalement démarqué. L'homme fort de Julien Stéphan trompe Badiashile d'une frappe croisée du droit.

1-1 (55e) : Rony Lopes égalise pour l'AS Monaco ! Tielemans change le jeu de côté en passant à Sylla côté gauche. Le jeune attaquant lance Julien Serrano qui centre fort devant le but. Damien Da Silva manque son intervention et Rony Lopes pousse le ballon dans le but vide.

L'HOMME DU MATCH

Loic Badiashile (ASM). Avant les pénaltys, il n'a pratiquement rien eu à faire excepté un arrêt sur la seule frappe cadrée de Rennes en deuxième mi-temps, à la 93ème minute. Mais lors de la séance de tirs au but, le jeune portier s'est employé pour sortir les tentatives de Ben Arfa, Da Silva et Zeffane. Après le raté de Koubek en tant que onzième tireur rennais, le jeune gardien est resté concentré jusqu'au bout pour offrir la qualification aux siens. 

LES NOTES

ASM : L. Badiashile (8) - Henrichs (5), Glik (4), Naldo (5), B. Badiashile (6), Serrano (4) - Tielemans (4), Aït-Bennasser (4), Faivre (3) - Sylla (4), Lopes (6).

SRFC : Koubek (7) - Traoré (4), Da Silva (4), Mexer (5), Bensebaini (5) - Grenier (4), André (5) - Sarr (4), Ben Arfa (5), Bourigeaud (5) - Siebatcheu (3).

LES CONSEQUENCES

Dans un match pauvre en occasions, les pénaltys n'ont pas vraiment mis les joueurs de champs en valeur, à l'inverse des gardiens. Les deux portiers ont brillé mais ont aussi profité de frappes totalement ratées de leurs adversaires. Côté Monaco, les cadres ont flanché à l'inverse des jeunes pousses, à l'image des frappes manquées de Naldo, Glik ou même Tielemans. Mais le club princier est resté dans la partie grâce à Badiashile (voir plus haut), Isidor, Diop ou encore Serrano. Dans cette roulette russe, qui a duré de longues minutes, Monaco est parvenu à se qualifier grâce à un ultime TAB de Badiashile, qui avait retiré ses gants pour l'occasion ! 

Côté Rennais, Julien Stéphan encaisse son premier "revers" (même si une défaite aux TAB ne rentre pas dans les stats) à la tête du club. L'entraineur breton, qui a déjà tremblé face à Brest dimanche en CDF avec une qualification aux tirs au but, n'a rien pu faire face aux exploits de Badiashile. 

RENNES ASM 1/4 CDL