OM par

La pression monte autour de Jacques-Henri Eyraud...

Commentaire(s)
Le président marseillais est-il sur la sellette ?

Alors que l'OM traverse une crise ravivée par l'élimination face à Andrézieux en Coupe de France, le président marseillais Jacques-Henri Eyraud est sous pression. L'avocat Didier Poulmaire serait, lui, prêt à le remplacer...

La rencontre entre l'Olympique de Marseille et l'AS Monaco, dimanche soir (21h), aurait été, dans une saison normale, un match décisif dans la course à la Ligue des Champions. Mais cet exercice est bien particulier pour les deux formations. L'ASM pense avant tout à sortir d'une zone de relégation dans laquelle elle est engluée depuis plusieurs mois. Quant à l'OM, il traverse une crise qui a atteint des sommets lors de le défaite face à Andrézieux (2-0) en Coupe de France, dimanche dernier. Et paradoxalement - au regard du classement - c'est bien le club phocéen qui aura le plus de pression sur les épaules lors de cette grande affiche du week-end. Avec en première ligne son président, Jacques-Henri Eyraud.

Parce que cette période de turbulences va bien au-delà d'une crise de résultats. Au-delà de n'avoir, déjà, plus que la Ligue 1 à disputer, Marseille paye un recrutement raté, fait de coups mal sentis ou réalisés dans l'urgence, et qui ont mis la balance des transferts dans le rouge. Sans compter une masse salariale conséquente... Il y a aussi le cas Rudi Garcia, prolongé jusqu'en 2021 par Eyraud et qui a les pleins pouvoirs. Problème, l'ancien coach de Lille ou de l'AS Rome est aujourd'hui dans le dur contesté par une partie grandissante des supporters de l'OM, dont la colère pourrait être palpable au Vélodrome dimanche soir. Tout va mal ou presque.

Poulmaire pour remplacer Eyraud ? 

Et quel est le point de vue de Frank McCourt dans l'histoire ? Le propriétaire américain du club phocéen vit a priori cette situation de loin. "Il est très difficile pour lui de voir l'OM naviguer dans ces eaux-là", explique un de ses communicants à L'Equipe, en précisant cependant qu'il "n'est pas question d'ajustement". Si le quotidien indique que McCourt pourrait se rendre à Marseille avant fin janvier, il n'y aura donc visiblement pas de remise en question majeure avant un nouveau point à la fin du mois. Aucune enveloppe supplémentaire ne sera dédiée au recrutement et à très court terme, les avenirs de Garcia, Zubizarreta et Eyraud ne semblent donc pas remis en question. 

Mais pour combien de temps ? Difficile de répondre à cette question. Cependant, un homme semble particulièrement aux aguets : l'avocat Didier Poulmaire, proche de Drew McCourt, l'un des fils du propriétaire. L'homme serait prêt à "prendre du galon" s'il devait y avoir un bousculement dans la hiérarchie et reproche plusieurs choses à Eyraud, du fait de l'avoir "court-circuité" à la gestion des supporters, en passant par le prix d'achat de Dimitri Payet (29 M€), sur lequel il avait émis une réserver. Poulmaire avait également averti sur un possible conflit d'intérêt concernant les agents de Rudi Garcia, qui sont aussi ceux de Grégory Sertic, en grandes difficultés à l'OM. Celui qui fut l'avocat de Laure Manaudou avait quitté le conseil de surveillance la saison dernière, mais selon L'Equipe, des envies de "putsch" lui sont associées en interne...

OM Eyraud