OL par

Jean-Michel Aulas planche déjà sur l'après-Genesio

Commentaire(s)
Les CV vont arriver en pagaille sur le bureau de Jean-Michel Aulas.

Jean-Michel Aulas, qui envisage de plus en plus sérieusement le départ de Bruno Genesio en fin de saison, commence à préparer sa succession. Alors que plusieurs noms circulent, il en évoque certains ouvertement...

Si les rares partisans de Bruno Genesio à Lyon pouvaient encore nourrir un certain optimisme mardi, même après l'annonce de sa non-prolongation immédiate par Jean-Michel Aulas, le président de l'OL les a bien refroidis, quelques heures plus tard dans un entretien accordé à L'Equipe. Quand on lui demande si une fin de saison en boulet de canon pourrait permettre à Genesio de prolonger, JMA répond : "ce sera difficile, mais tout est possible".

En lisant entre les lignes, on s'aperçoit que le technicien lui-même semble afficher une certaine lassitude. Elle avait transpiré de ses propos avant-hier soir lorsqu'il avait dit sa volonté de "laisser le club à la place où (il l'a) trouvé". Genesio peut-il partir de lui-même ? "C'est un risque, c'est pour ça que le deal est cassé", explique Aulas. "Mais ce qu'il endure depuis quelque temps est vraiment difficile..."

Blanc, Galtier et Vieira cités, Mourinho récalé

En bon entrepreneur, le patron de l'Olympique Lyonnais anticipe déjà le départ de son entraîneur et prépare la suite. S'il balaye poliment le CV de José Mourinho, qui avait récemment laissé filtré l'idée d'un challenge en Ligue 1, en affirmant que "le special one n'est pas compatible avec notre économie", Aulas esquisse les contours du profil idéal : "si l'entraîneur a déjà joué à Lyon, parle français, que je le connais personnellement, on limite le risque".

Quelques pages plus loin dans son édition du jour, L'Equipe évoque les noms de Christophe Galtier (Lille), Patrick Vieira (Nice) et surtout Laurent Blanc, dont la potentielle candidature compterait de nombreux soutiens en interne. Libre depuis son départ du Paris St-Germain en 2016, le Cévenol semble particulièrement apprécié par Jean-Michel Aulas. "Il a un bon profil", confirme le dirigeant, qui a qualifié Blanc de "grand entraîneur français" sur les ondes de RMC hier soir. Bien malin qui saura prédire à quoi ressemblera le banc de touche de l'OL la saison prochaine...

mercato Genesio MERCATO