OL par

Aulas s'exprime au sujet du départ de Genesio

Commentaire(s)
Jean-Michel Aulas est revenu sur la décision de Bruno Genesio.

Après l'annonce officielle du départ de son entraîneur, Bruno Genesio, à la fin de la saison, Jean-Michel Aulas s'est exprimé à ce sujet.

Samedi, lors d'une conférence de presse tenue dans l'après-midi, Bruno Genesio a officialisé son départ de l'Olympique Lyonnais à l'issue de la saison. Une décision prise en accord total avec son président, Jean-Michel Aulas, qui est revenu sur ce choix après la rencontre des féminines face au PSG (victoire 5-0 de l'OL, ndlr). Pour JMA, les bons résultats de l'équipe masculine sont essentiels pour un club de l'envergure de l'Olympique Lyonnais : "Comme un dirigeant qui sait prendre les décisions au moment opportun, parfois à contre-coeur. Quand on est dirigeant d'un club comme l'Olympique Lyonnais qui réussit bien au niveau des féminines, au niveau de l'académie, il n'est pas envisageable de ne pas réussir aussi bien pour l'équipe masculine. On n'est pas dans une situation dramatique au niveau des résultats puisqu'on est troisième."

Pas enchanté pour autant de devoir accepter une telle décision, le patron de l'OL a entendu les arguments avancés par son entraîneur, notamment celui concernant la relation néfaste avec les fans du club : "Mais on était dans une période difficile sur le plan de la relation avec les supporters. On a beaucoup discuté et Bruno était fatigué du traitement médiatique qui était le sien. Je pense que les joueurs avaient encore confiance en lui. Je n'ai pas du tout l'impression que le match d'hier (vendredi) était la conséquence d'une équipe qui lâchait son entraîneur."

"C'était une spirale négative"

Jean-Michel Aulas a fixé une condition pour accepter la requête de Bruno Genesio : se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions. Un objectif déjà établi en début de saison mais dont le président rhodanien a souhaité rappeler l'importance : C'était une spirale négative. Bruno m'a demandé de ne plus être l'entraîneur la saison prochaine. Je lui ai répondu : à une seule condition, que l'équipe soit qualifiée en Ligue des Champions. Et il m'a expliqué qu'on aurait plus de chance d'avoir dans le stade face à Angers vendredi, une réception enthousiasmante et pas blessante, s'il parlait maintenant", puis d'ajouter : "À partir de ce moment-là on a décidé qu'il annoncerait sa mise en retrait de l'équipe à la fin de saison ce qui semblait être la préoccupation principale de pas mal de supporters et de médias. Bruno a été comme il l'est avec son équipe, un garçon respectable et respecté. J'ai senti que ça donnait plus de chance à l'équipe de battre Angers."

Commentaire(s)