Rennes par

Julien Stéphan règle ses comptes avec Hatem Ben Arfa

Commentaire(s)
Julien Stéphan règle ses comptes

Julien Stéphan a profité de sa conférence de presse d'avant match pour régler ses comptes avec Hatem Ben Arfa.

Les propos d'Hatem Ben Arfa sont logiquement mal passés chez Julien Stéphan, l'entraîneur. Alors que son numéro 10 a clamé haut et fort qu'il ne prenait pas de plaisir à jouer au Stade Rennais, la faute à un manque d'ambition offensive, le technicien a tenu à lui répondre devant la presse ce jeudi, d'abord par les chiffres. "Je pense qu'on a une équipe portée vers l'avant. Je pense qu'on a créé quand même beaucoup d'émotions cette saison et marqué beaucoup de buts. Sur les 34 matches, 20 fois on a marqué 2 buts ou plus, donc on a une équipe portée vers l'avant, souvent avec quatre joueurs à vocation offensive plus deux milieux plutôt relayeurs ou offensifs. Après, il faut aussi trouver le juste équilibre, mais il y a toujours la volonté d'attaquer" explique Stéphan. 

L'entraîneur reste pour le moins touché par ce que Ben Arfa a déclaré puisque le gaucher l'avait encensé il y a quelques semaines. "Il est libre de penser ce qu'il veut, même si j'ai remarqué à plusieurs reprises, ces dernières semaines, qu'il avait dit tout le contraire. Mais bon, ce sont des propos qui peuvent diviser un vestiaire et qui ne sont pas sans conséquence, car ils ne sont pas partagés par les joueurs, et moi, je suis là pour défendre l'équilibre et l'unité du collectif. Et je regrette que ça mette à mal l'unité collective" explique le coach. "Un problème avec Ben Arfa ? Non pas du tout, c'est pour ça que c'est incompréhensible. Après, il faut recontextualiser aussi. C'était arrivé après un match et disons qu'il a déjà été plus performant que sur celui-là, et il a été sifflé par le public à sa sortie. Après, ses propos lui appartiennent."

A lire aussi : Julien Stéphan incertain sur son avenir après le manque de soutien de sa direction sur le cas Ben Arfa

Alors qu'il ne reste que deux matchs à jouer d'ici la fin de la saison, Stéphan botte en touche lorsqu'on l'invite à savoir si il peut se passer de Ben Arfa lors des deux dernières journées. "Je ne pense pas que ce soit la priorité et la question principale. La priorité, c'est de parler de ceux qui sont là, qui ont envie de jouer, de défendre les couleurs du club, puisque j'ai cru comprendre que son cheminement (sur son futur) était en train d'aboutir dans sa tête. C'est ça le plus important, de parler de ceux qui ont envie de jouer et qui sont contents de ce qu'on leur propose" lâche le Rennais avant de lui envoyer un message. "On peut faire des choses autour de lui, on l'a fait, j'ai construit mon équipe autour de lui. Il ne faut pas l'oublier, ne pas oublier qu'il jouait peu en première partie de saison et que lorsque j'ai repris l'équipe, moi-même, ses camarades, enfin nous avons fait beaucoup de choses pour lui. Ça se termine comme ça en cette fin de saison, c'est surprenant mais c'est ainsi."