LDC par

Rouges de plaisir ! (résumé et notes Tottenham - Liverpool)

Commentaire(s)
Liverpool a remporté la LDC face à Tottenham (0-2) !

Liverpool est sur le toit de l'Europe ! Les Reds se sont imposés face aux Spurs de Tottenham en finale de la Ligue des Champions (0-2) à Madrid. Après 14 ans, le LFC remporte cette compétition pour la sixième fois de son histoire.

Ligue des Champions - Finale
Tottenham - Liverpool : 0-2 (0-1)
Buts : M. Salah (2e) et D. Origi (87e) pour Liverpool.

Quelques jours après la victoire de Chelsea en Europa League face à Arsenal (4-1), Liverpool et Tottenham se retrouvaient ce samedi soir en finale de la Ligue des Champions pour un nouveau choc 100% anglais en finale d'une compétition européenne. Ironie du sort, l'hégémonie espagnole sur la scène européenne s'arrête l'année où la finale se déroule à Madrid. Plus que jamais, la capitale espagnole à un accent britannique ! Sur le plan historique, cette affiche est totalement déséquilibrée avant le coup d'envoi. Les Reds, vainqueurs de la C1 à cinq reprises, disputent leur neuvième finale dans la compétition, la seconde consécutive, alors que les Spurs sont novices dans l'exercice. Dans leurs rangs, seuls les deux défenseurs centraux, Alderweireld et Vertonghen, ont déjà disputé une finale de Ligue des Champions. Au niveau du carré vert, les deux équipes entrent sur le terrain en présence de Kane et Firmino, incertains il y a encore quelques jours. 

A l'entrée sur la pelouse, la caméra s'attarde sur le regard appuyé de Salah vers le trophée, lui qui avait dû quitter la pelouse de manière précoce la saison passée suite à un contact avec Sergio Ramos. Un regard plein de promesses, mais surtout celle de prendre sa revanche. Et l'Egyptien est pressé ! Seulement quelques secondes après le coup d'envoi de la rencontre, l'arbitre désigne le point de penalty suite à une main de Sissoko sur une passe de Mané. Salah se charge de la sanction et ne tremble pas, envoyant une frappe en force dans l'axe du but (2e, 0-1). L'entame de match des Spurs est dramatique mais ils se relancent immédiatement vers l'avant et tentent de réagir. De leur côté, les Reds n'auraient pu rêver meilleur départ et reculent d'un cran, sans pour autant subir. Liverpool a un plan très clair, celui de miser sur la vitesse de ses attaquants pour asséner un second coup de massue à son adversaire.

Liverpool résiste dans le dernier quart d'heure

Dans ce schéma-là, la rencontre devient de plus en plus fermée et les occasions se comptent sur les doigts d'une main. A l'exception de tentatives lointaines d'Alexander-Arnold (17e), Robertson (38e) ou Eriksen (45e+1), cette première période est terne et ressemble au duel que ce sont livrés Blues et Gunners mercredi soir à Bakou. Visiblement inhibés par l'enjeu d'une telle rencontre, les joueurs de Tottenham peinent à se montrer dangereux et font les mauvais choix dans les derniers mètres. A la mi-temps, Liverpool est devant au tableau d'affichage et cherche avant tout à bien défendre et à ne pas se découvrir inutilement. Au retour des vestiaires, les Spurs semblent revenir plus déterminés, plus enclins à mettre de l'intensité dans les duels, mais le coup de mieux n'est qu'un mirage et la morosité reprend le pas sur le jeu. Le match se dispute sur soixante dix mètres tant les deux formations ne parviennent que très peu à pénétrer les 30 derniers mètres adverses.

Coup sur coup, Salah et Alli (54e) se retrouvent en position idéale dans la surface mais ne peuvent tous deux enchaîner sur une frappe. Finalement, il faut attendre les vingt dernières minutes pour que cette finale s'emballe. Mané, parti depuis l'axe, trouve Salah en appui dans la surface. L'Egyptien remise sur Milner en retrait et le tir de l'international anglais flirte avec le poteau de Lloris qui était resté scotché sur sa ligne (69e). Dès lors, Tottenham se réveille et prend d'assaut les cages des Reds. Il faut d'abord un excellent retour in-extremis de Van Dijk dans les pieds de Son (75e), puis le mur Alisson se dresse. Il réalise une première parade sur une frappe lointaine de Son. Dans la continuité de l'action, le ballon parvient à Lucas dans la surface mais la frappe du Brésilien manque de puissance et le portier des Reds se couche bien (80e). Quelques minutes plus tard, Rose est déstabilisé près de la surface et offre une bonne opportunité à Eriksen sur coup-franc. Le Danois est parfait à l'exécution mais Alisson se détend et détourne en corner (84e).

Origi, encore lui !

Sur le corner qui suit, un énorme frisson passe dans les rangs de Liverpool lorsque Son - signalé après coup en position de hors jeu - reprend le ballon de la tête à bout portant mais l'envoi inexplicablement au dessus (85e). Les Spurs peuvent regretter ces occasions manquées et ce réveil trop tardif puisque Origi, déjà héros de Liverpool lors du match retour face au FC Barcelone en demi-finale, double la mise d'une frappe croisée après un ballon mal dégagé sur corner (87e, 0-2) ! L'ancien lillois met fin à tout suspense dans cette finale et scelle la victoire des siens. Liverpool remporte la 6ème Ligue des Champions de son histoire, la première depuis 2005 et la victoire historique face au Milan AC. You'll Never Walk Alone résonnera pour l'éternité dans le Wanda Metropolitano.

LES NOTES

Tottenham : Lloris (6) - Trippier (5,5), Alderweireld (5,5), Vertonghen (5,5), Rose (5,5) - Sissoko (4,5), Winks (4,5), Eriksen (5) - Son (5,5), Kane (5), Alli (4).

Liverpool : Alisson (7) - Alexander-Arnold (7), Matip (6), Van Dijk (6,5), Robertson (7) - Henderson (7), Fabinho (6), Wijnaldum (6) - Salah (7), Firmino (4,5), Mané (6).

Finale LDC
16 photos : Matchs : Tottenham 0 - 2 Liverpool