Brésil par

Un dirigeant de la CBF ne veut pas de Neymar à la Copa America

Commentaire(s)
Le cas Neymar divise au sein de la CBF.

A dix jours du début de la Copa America au Brésil, le président de la CBF (fédération brésilienne) Rogérico Caboclo a apporté son soutien à Neymar, visé par une plainte pour viol depuis la semaine dernière. "Aujourd'hui, il fait l’objet d’une accusation sans preuve, et toute personne peut être soumise à une telle situation", a-t-il expliqué mardi. "Nous avons pleinement confiance en Neymar. Nous le soutenons et nous le suivons tout le temps. Il est important pour lui, la CBF et la sélection qu’une clarification soit apportée le plus rapidement possible."

Mais le cas du milieu offensif du PSG divise de l'autre côté de l'Atlantique, au sein-même de la CBF. L'un des vices-présidents de la fédération, Francisco Novelletto, estime quant à lui qu'il serait "préférable" que Neymar fasse l'impasse sur la Copa America. "Je connais la presse et il y a d’autres choses qui vont arriver. Un ami à moi de Rio de Janeiro m’a dit qu’une nouvelle vidéo pourrait être dévoilée au grand public", a d'abord dévoilé Novelletto, dans des propos repris par O Globo. "Si je devais parier, je parierais qu'il ne viendra pas. La CBF ne peut pas juger Neymar, ce n'est pas son rôle, mais imaginez son état psychologique avec toute cette situation. Si j'étais lui, je demanderais à être dispensé. Il n'est pas dans les conditions psychologiques pour jouer une Copa America et affronter un bataillon de journalistes. Ce serait bien pour tout le monde."

copa america 2019 Neymar accusé de viol