France par

Lloris affiche son envie de rebondir au plus vite (compte-rendu)

Commentaire(s)
Hugo Lloris (France) était en conférence de presse, ce lundi en fin d'après-midi.

Tombée dans les grandes largeurs en Turquie (2-0, analyse et notes) samedi soir, l'équipe de France devra impérativement réagir et relever la tête en Andorre, mardi soir (20h45) lors de la 4ème journée des qualifications pour l'Euro 2020. À la veille de cette affiche, Hugo Lloris, le gardien de but et capitaine des Bleus (110 sélections), a fait face à la presse, affichant des ambitions claires et limpides. Le dernier rempart des Tricolores n'attend rien d'autre qu'une victoire en Principauté.


La défaite en Turquie

"Après une telle performance, la première des choses est de se remettre en question sur le plan individuel. L'échange est important afin de préparer au mieux le match de demain. Oui on était surpris de notre performance, on attendait beaucoup plus, dans l'utilisation du ballon, dans les duels, on s'est fait bousculer en première période. On a pas su être au niveau face à un adversaire qui s'est surpassé et qui méritait sa victoire."

Un rebond impératif en Andorre

"Le rebond passe par les entraînements, dans l'application, la concentration. Il va falloir aborder ce match avec un maximum de sérieux avec les exigences du haut niveau. Face à un adversaire de qualité comme la Turquie, si on n'est pas prêt à se faire mal et à se battre, on laisse de l'espoir à l'adversaire. (...) On n'a pas la place de pouvoir jouer relâché, encore plus avec ce qu'on a montré en Turquie. Il faut montrer un autre visage et finir la saison sur une bonne note en prenant les trois points. (...) La motivation doit être naturelle. On doit rebondir après une défaite, après avoir pris une gifle en Turquie. On a un statut de champion du monde, on ne peut pas se contenter de cela et l'accepter. Il faudra faire ce qu'il faut pour éviter le piège de demain."

La pelouse synthétique, un problème ?

"Il y a la séance d'entraînement d'aujourd'hui pour prendre ses repères, il faut s'adapter. Peut-être que les appuis et les rebonds sont différents. Le football, ce sont aussi des duels et mettre l'agressivité nécessaire pour ensuite poser son jeu comme on a l'habitude de le faire. (...) Ça fait un moment que je ne me suis pas entraîné sur un synthétique, la dernière fois cela devait être en Ligue 1 à Nancy et Lorient. Les rebonds sont différents, les appuis et le contact au sol aussi. C'est important de prendre mes repères aujourd'hui."

Son avis sur Andorre

"Il y a une vidéo prévue demain matin qui nous donnera plus de précision sur l'adversaire. On s'attend à un match difficile face à un adversaire regroupé qui nous laissera peu d'espaces. Ils exploitent les moindres contres, les touches, les corners, les coups de pied arrêtés. Il faut un maximum de concentration pour éviter les petites erreurs et être tranchant en attaque. Ils concèdent peu de buts et laissent peu de marge à leurs adversaires. C'est à nous d'être à notre niveau."

Qualifs Euro 2020