Strasbourg par

Laurey appelle au calme avant les barrages de C3

Commentaire(s)
Thierry Laurey ne veut pas céder à la pression à la veille du match aller face à Francfort.

Après avoir obtenu sa qualification face au Lokomotiv Plovdiv, le RC Strasbourg Alsace s'apprête à vivre une double confrontation face à l'Eintracht Francfort en barrages de l'Europa League. Présent en conférence de presse ce mercredi, à la veille du match aller à la Meinau (20h30), Thierry Laurey a rappelé que "ce n'est que du foot, il faut garder ça à l'esprit, ce qui est important c'est ce qui va se passer sur le terrain pendant une heure et demi. Il ne faut pas penser à ce qui va se passer ce soir, demain après-midi ou après le match". Parfaitement conscient de l'enjeu de ce duel face aux Allemands, l'entraîneur alsacien refuse malgré tout de céder à la pression. "Ce n'est pas un match anodin, c'est un match aller-retour qui pourrait compter. Mais plutôt que d'en faire une montagne avant, on l'appréciera après au cas où. Je ne veux pas qu'on se mette une pression inutile sur les épaules. On n'a aucun poids à porter sur les épaules, nous, le club, les supporters, même la presse. On joue une place en Europe, ça prouve qu'il y a eu du bon travail de fait, ça prouve que le club grandit. On attend deux matchs de haut niveau et on espère un grand bonheur à la fin" a-t-il confié.

Comme l'a expliqué le coach français, rien n'a été laissé au hasard dans la préparation de cette double confrontation. Vidéos, émissaires envoyés, analyse de différentes phases de jeu, les Strasbourgeois sont prêts. Malgré la supériorité de l'adversaire, notamment au niveau de l'expérience européenne, Thierry Laurey veut croire en l'exploit de son équipe. "C'est une équipe qui a prouvé dans le temps. Elle est habituée à ce type de match, nous on a un petit déficit, tout le monde doit augmenter son exigence, sa motivation, même si on va être au taquet à ce niveau-là. On a besoin de ça pour que le delta entre les deux équipes se réduise, on sait qu'on n'est pas favoris mais on a la même envie de se qualifier que Francfort" a-t-il déclaré, puis d'ajouter : "il faudra être dans la lignée du match contre Paris il y a deux ans (2-1, le 2 décembre 2017). On a joué contre le PSG, Lyon, Marseile, Monaco, je n'ai aucune raison de trembler contre Francfort, mais il faudra se mette a minima dans les mêmes conditions pour réaliser l'exploit."

Barrages C3