LDC par

PSG/Real : comment la presse espagnole analyse le tirage ?

Commentaire(s)
Le PSG et le Real Madrid devraient être à la lutte pour la 1ère place de la poule A

La Ligue des Champions n'a pas déçu et certaines grosses affiches sont à prévoir. Pour Paris notamment, un affrontement de haute volée est programmé face au Real Madrid.

Moment important de la saison de football européen, le tirage au sort de la phase de poule de la Ligue des Champions a livré son verdict, hier soir à Monaco. Les mains innocentes de Petr Cech et Wesley Sneijder ont offert certaines grosses affiches en prévision. Pour Paris notamment, il sera l'heure des retrouvailles avec le Real Madrid, bourreau des Parisiens en huitièmes de finale de l'édition 2017-2018. En Espagne, le club entraîné par Thomas Tuchel fait évidemment figure de grand adversaire pour les Madrilènes, et même s'il sera compliqué d'aller jouer en Turquie, face à Galatasaray, français et espagnols devraient se disputer la 1ère place du groupe, synonyme de statut de tête de série pour les huitièmes.

D'abord, les médias hispaniques jugent le sort que leur a réservé le tirage très clément. En effet, une qualification pour les phases finales est selon toute vraisemblance facile à aller chercher. En revanche, Marca, AS ou le Mundo Deportivo ont bien ciblé leur concurrent dans cette poule A : le PSG. Et plus que le club de la Capitale, c'est un élément, un joueur qui est pointé du doigt par les Ibériques. En effet, si Tuchel a en sa possession un effectif complet et blindé de gros noms, c'est Kylian Mbappé qui est considéré comme le danger numéro 1, surtout que Neymar n'est pas sûr de rester (et qu'il sera suspendu quoiqu'il en soit pour les trois premiers matchs).

AS surtout, livre une analyse en deux parties. D'un côté, les points forts des Rouges et Bleus, de l'autre ses faiblesses. Pour les aspects à redouter pour les coéquipiers de Benzema, vous l'aurez compris, Mbappé sera surveillé de près. Aussi, le quotidien sportif espagnol appuie sur le talent individuel de l'effectif parisien, qui excelle dans le jeu de position et lorsqu'il s'agit de repartir vite de la défense pour jouer les contres à fond. En revanche, les Ibériques notent également que Mbappé comme Cavani ne seront probablement pas là (en plus de Neymar) pour la 1ère journée des poules qui opposera les deux épouvantails du groupe A. De plus, une certaine décrédibilisation de l'écurie dirigée par Nasser Al-Khelaifi semble être avancée en raison des échecs du club "alors qu'il menait lors de manches décisives". L' "ADN de compétiteur" est donc remis en cause. Marca et le Mundo Deportivo restent quant à eux plus flous dans leur analyse de ce tirage, relevant seulement que les nombreuses absences pourraient "adoucir" la voix du Real et faire défaut à son "ennemi intime".

En interne, ni Zinédine Zidane, ni Florentino Pérez n'ont encore réagi au TAS. Malgré tout, Emilio Butragueño, directeur des relations institutionnelles du Real Madrid, s'est exprimé à la suite de ce dernier. S'il juge que son club devra "montrer (son) meilleur niveau pour (se) qualifier pour le prochain tour", l'ancien buteur de poche des Merengue estime aussi que le Paris Saint-Germain, muni "de son potentiel", "est l'un des candidats au titre". Il a aussi ajouté que c'est le genre de rencontre "qui anoblit le football" et qu'il faudra "la savourer, tout en restant conscients des difficultés" et de l'envie de gagner. L'homme aux 341 matchs sous les couleurs de la Maison Blanche semble donc prendre très au sérieux les joueurs Parisiens et malgré certaines incertitudes, il conclut en assurant que les coéquipiers de Thiago Silva "sont très solides" et que l'équipe "est très forte".