Rennes par

Stéphan regrette la panne d'énergie de son équipe

Commentaire(s)
Stéphan a regretté la mauvaise seconde période de son équipe.

Et le Stade Rennais tomba. A l'occasion de la réception de l'OGC Nice ce dimanche lors de la 4ème journée de Ligue 1, les irréductibles bretons, dernière équipe invaincue, se sont inclinés à domicile (1-2, analyse). Devant au tableau d'affichage à la pause après une première période convaincante, les Rennais ont plié et rompu suite au réveil niçois. "Nous avons fait une dernière demi-heure décevante, et le penalty (de Nice) a changé beaucoup de choses. C'est surprenant car on avait fait une première période assez convaincante, dynamique, au niveau de l'expression collective. On avait eu beaucoup de coups de pied arrêtés, on les avait mis en danger. Il y a eu une panne de lumière, on les a laissés croire et espérer, puis on a été punis. Ça prouve qu'on a besoin d'être au taquet, à 100% tout le temps, sinon on redevient une équipe quelconque" a analysé Julien Stéphan.

L'entraîneur rennais a regretté le manque d'énergie de son équipe lors du deuxième acte, certains joueurs étant apparus empruntés physiquement. "On a été moins convaincants dans les duels. Quand on y est tous, on a un niveau de jeu intéressant. Il suffit qu'un ou deux soient moins bien et ça met toute l'équipe à mal. Les trois penalties sifflés contre nous (en quatre matchs), ça montre qu'on laisse trop souvent l'adversaire rentrer et percuter dans notre surface."

4e journée L1