LDC par

L'Ajax s'éclate, Lille prend une claque ! (résumé et notes)

Commentaire(s)
Hakim Ziyech et l'Ajax ont fait mal au LOSC.

Le LOSC a été accueilli par une gifle pour son retour en Champions League, ce mardi sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam (3-0). Une défaite au score lourd, malgré quelques situations nettes côté lillois.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe H

Ajax Amsterdam
3 - 01 - 0 Lille
Q. Promes 18'
E. Alvarez 50'
N. Tagliafico 62'

Dur retour aux affaires pour le LOSC. Le club nordiste, qui faisait son retour en Ligue des Champions sept ans après sa dernière participation à la compétition reine, s'est fait étriller par une impressionnante équipe de l'Ajax Amsterdam. Une entrée en matière difficile, symbolisée par une entame de match extrêmement délicate où les vices-champions de France ont subi la loi des pensionnaires de la Johan Cruyff Arena, peut-être un peu tétanisés par l'enjeu mais aussi et surtout pris à la gorge par le pressing des attaquants adverses et une forte densité au milieu de terrain. Les situations se sont rapidement enchaînées devant les buts de Mike Maignan et le portier Lillois a d'abord été sauvé par sa barre transversale, sur une demi-volée puissante de Hakim Ziyech (13ème). Cinq minutes plus tard, l'ancien Parisien a encore entendu ses montants résonner, mais le ballon a fini par rentrer dans ses filets ; quelques milli-secondes en arrière, Quincy Promes s'était élevé beaucoup plus haut que Gabriel, cloué au sol, pour reprendre de la tête un centre parfait de Tagliafico venu de la gauche (18ème).

Très enlevée, la première période a lentement vu les Nordistes s'affirmer et sortir peu à peu de leur camp. Ils se sont procurés leur première grosse occasion sur l'une de leurs fameuses phases de transitions offensives : bien lancé par Bradaric, Bamba a débordé Dest avant de servir en retrait Jonathan Ikoné, mis en échec par André Onana. Victor Osimhen, qui rôdait par là, n'a pas eu le temps d'ajuster sa reprise à bout portant, partie au-dessus des buts du gardien camerounais (44ème). Le LOSC a manqué une belle occasion de revenir juste avant la pause et s'est fait punir juste après. Comme dans le premier acte, l'Ajax a démarré tambour battant et une projection d'Edson Alvarez dans la surface lilloise a immédiatement fait mouche. Bien servi par Neres et trop peu serré par Gabriel, le milieu mexicain a envoyé une frappe taclée dans la lucarne opposée de Maignan, battu pour la seconde fois de la soirée (50ème).

Onana enchaîne les exploits, Yazici frappe le poteau

L’histoire s’est alors répétée pour les hommes de Christophe Galtier. Ils ont d’abord cru revenir au score quand Victor Osimhen a repris de la tête un excellent centre d’Ikoné, mais Onana a encore sorti le grand jeu (58ème). Puis, quatre minutes plus tard, les Bataves ont enfoncé le clou sur un corner de Ziyech bien repris de la tête par Tagliafico, lâché au marquage par André (62ème). Bien servi par ce dernier, Zeki Celik aurait pu alléger la note en fin de match si Onana n’avait pas décidé de conclure sa prestation par un nouvel exploit (78ème). Le dernier rempart de l’Ajax n’a été battu qu’à une seule reprise, par Yazici, mais la frappe du milieu offensif turc, entré en jeu peu après l’heure de jeu, s’est écrasée sur son montant gauche (89ème). José Fonte et ses coéquipiers repartent d'Amsterdam avec une joue rougie par une belle claque, mais pas par la honte d'une prestation plutôt cohérente dans l'ensemble. Avec une défense plus solide, un brin de réussite offensive et un rôle différent à Renato Sanches, inutile au poste d'ailier droit que lui avait confié Galtier, le LOSC peut espérer relever la tête dans ce groupe H de Champions League. Ce sera peut-être dans deux semaines (mercredi 2 octobre) avec la réception de Chelsea, défait dans le même temps par Valence à domicile (0-1).

1e journée LDC