L1 par

Montpellier remporte un derby sans éclat (analyse et notes de MHSC-NO)

Commentaire(s)
Souquet a inscrit l'unique but du match.

Le derby du sud a tourné à l'avantage de Montpellier, tombeur de Nîmes (1-0) dans un match moins animé qu'on l'attendait, ce mercredi à la Mosson.

Ligue 1 - 7e Journée

Montpellier
1 - 01 - 0 Nîmes
A. Souquet 31'

LE FAIT DU MATCH

Le VAR n'aime pas le Gard. Les Nîmois, qui s'estimaient lésés par le VAR après leurs défaites à Paris (3-0) et contre Nice (1-2), ne vont pas se réconcilier avec l'assistance vidéo à l'arbitrage. À la demi-heure de jeu, juste avant l'ouverture du score de Souquet (voir plus bas), ils ont espéré pendant plusieurs minutes que Benoît Bastien leur accorde un pénalty pour une main assez évidente du latéral droit Montpelliérain, dans sa surface, à la suite d'un corner de Zinédine Ferhat. Mais après visionnage, l'homme en noir a estimé qu'il n'y avait pas matière à revenir sur sa décision de laisser le jeu se poursuivre. "L'histoire des mains, pour l'instant après Paris et Nice, ne tourne pas en notre faveur", déplorera Bernard Blaquart après la rencontre. "Ça fait quatre situations en notre défaveur et c'est beaucoup..."

LES BUTS

1-0 (31ème) : Arnaud Souquet joue une touche dans son couloir droit, à une quinzaine de mètres du poteau de corner. Un jeu en triangle se met en place entre Laborde, Mollet et Chotard, mais c'est sur Souquet que le ballon finit par revenir, dans l'angle de la surface. Du gauche, l'ancien Niçois envoie une frappe dropée qui va se loger dans la lucarne opposée de Bernardoni et soulève la Mosson toute entière. La deuxième réalisation de la saison pour Souquet, qui avait ouvert son compteur face à Lyon avec un but du même acabit : magnifique et décisif.

L'HOMME DU MATCH

Vitorino Hilton (Montpellier) : impérial depuis le début de la saison, le vétéran brésilien (42 ans) a continué sur sa lancée en éteignant les rares velléités des attaquants Nîmois. Auteur de 2 interceptions, 2 tacles et 4 tirs bloqués, il a remporté tous ses duels au sol (5/5) et a encore excellé dans la relance (84% de précision dans les passes, 8 longs ballons réussis).

LES CONSÉQUENCES

À égalité de points (8) avant le coup d'envoi, les deux équipes sont désormais séparées par trois unités. Ce calcul établi, on se rend compte que le MHSC, malgré cette troisième victoire d'affilée à domicile, ne progresse pas énormément au classement, se positionnant au 9e rang à égalité de points avec Rennes (8e). Les Crocos, qui restaient sur une série de quatre matchs sans défaite (2 victoires pour 2 nuls), reculent quant à eux à la 12e place.

Au-delà du plan comptable, il n'y aura pas grand chose à retenir de ce derby, que Montpellier avait remporté avec beaucoup plus d'éclat la saison dernière (3-0 à l'aller à domicile, 1-1 au retour à Nîmes). La formation de Michel Der Zakarian est restée fidèle à sa ligne de conduite, s'appuyant sur une grosse solidité défensive malgré l'absence de Pedro Mendes, bien suppléé par Nicolas Cozza. En face, Bernard Blaquart n'a pas réussi son pari tactique, qui consistait à calquer le schéma en 5-3-2 de son homologue. "J'ai essayé de faire jouer les joueurs en forme", a tenté d'expliquer l'entraîneur Gardois après la rencontre. "Ils ont copié notre système pour fermer les espaces", a analysé son homologue Montpelliérain. "C’est un match où il y a eu peu d’occasions, mais dans la maitrise collective, on a bien utilisé le ballon."

7e journée L1
9 photos : Matchs : Montpellier 1 - 0 Nîmes