MHSC par

Les supporters Montpelliérains ont énervé Der Zakarian

Commentaire(s)
Les feux d'artifice n'ont pas plus à l'entraîneur Montpelliérain.

À défaut d'être sur le terrain, le spectacle était en tribunes à la Mosson, ce mercredi soir dans le derby qui opposait Montpellier à Nîmes (1-0). Aux environs de l'heure de jeu, l'arbitre Benoît Bastien a momentanément suspendu la rencontre en constatant des jets de fumigènes et de feux d'artifices en bas de la tribune nord, derrière les buts gardés par Paul Bernardoni. Furieux, Michel Der Zakarian a fait les cent pas dans sa zone technique, impatient que le jeu reprenne. "Je pense qu'ils (les supporters, ndlr) peuvent faire ça à la fin du match", a expliqué l'entraîneur Montpelliérain, un peu plus détendu après la rencontre. "Ç'aurait été mieux que pendant, parce que ça a coupé le match et ça aurait pu déconcentrer les joueurs."

"L'an dernier, déjà, il y avait eu match arrêté pendant un laps de temps trop long (près d'une demi-heure d'arrêt pour une intrusion de quelques supporters Montpelliérains sur le bord de la pelouse, ndlr). C'est pour ça que j'étais en colère", a poursuivi MDZ. "Qu'ils soient contents, qu'ils fassent la fête, mais on peut faire un feu d'artifice après le match !" S'ils n'ont pas eu d'incidence sur le résultat du match, ces débordements en tribunes devraient coûter une belle amende au MHSC.

7e journée L1