Nice par

Montre volée de Dolberg : le mea culpa de Lamine Diaby-Fadiga

Commentaire(s)
Lamine Diaby-Fadiga a été licencié par le Gym.

L'invraisemblable affaire du vol de la montre de Kasper Dolberg est close, au moins du côté de l'OGC Nice, qui a décidé ce mardi de rompre le contrat de son auteur, le jeune Lamine Diaby-Fadiga. Officiellement sans club, ce dernier a publié un long communiqué via ses réseaux sociaux pour présenter ses excuses. L'attaquant de 18 ans tente d'expliquer son larcin par du "dépit", de la "frustration", le "sentiment d'être déconsidéré" et "peut-être un peu par jalousie" envers son désormais ex-coéquipier.

"Je me suis malheureusement blessé durant plusieurs mois et mon retour à la compétition a de nouveau été repoussé suite à un carton rouge reçu dans un match avec l’équipe U19. Cela m’a affecté mentalement et ma situation d’échec contrastait avec la réussite et l’aura de Kasper, mon coéquipier", rappelle d'abord Diaby-Fadiga. "Je m’en suis pris à lui sans aucune raison, peut-être un peu par jalousie Plutôt que de me battre sur le terrain pour lui faire concurrence, j’ai agi lâchement envers lui. Mon acte n’était pas guidé par l’appât du gain mais par le dépit, la frustration et le sentiment d’être déconsidéré. Certes, je n’ai que 18 ans, mais mon âge n’excuse en rien ma faute."