France par

Koscielny met les choses au clair concernant sa relation avec Deschamps et l'EDF

Commentaire(s)
Koscielny a mis les choses au clair concernant l'EDF.

Près d'un an après ses déclarations polémiques concernant l'équipe de France et son absence au Mondial 2018 en raison d'une blessure au tendon d'Achille, Laurent Koscielny a mis les choses au clair lors d'une interview accordée à L'Equipe.

"J’étais super content pour eux mais à la fois dégoûté. Je voulais qu’ils se qualifient mais en même temps, je voulais qu’ils perdent... c’est un côté égoïste mais c’est la vie". Tels étaient les mots tenus par Laurent Koscielny le 14 octobre 2018 lors d'un entretien accordé au Canal Football Club. Très affecté par sa blessure au tendon d'Achille et rempli d'amertume, le défenseur central tricolore n'avait pas digéré son absence lors de la Coupe du Monde en Russie, lui qui avait pris part aux qualifications pour cette compétition. La pilule a eu d'autant plus de mal à passer que le 15 juillet 2018, sous la pluie moscovite, les Bleus avaient brandi le trophée.

De l'eau a coulé sous les ponts et près d'un an après ses déclarations qui n'avaient pas manqué de faire réagir Didier Deschamps, le natif de Tulle s'est exprimé au sujet de l'EDF lors d'une interview pour L'Equipe. Le girondin confie que la douleur s'est atténuée, mais la marque reste gravée en lui. Concernant son entretien pour le CFC, il affirme ne rien regretter de ses propos. "Ça s'estompe avec le temps mais les cicatrices, on les voit toujours. Pour moi, cette interview, c'était officialiser la fin de l'histoire. Qu'on soit d'accord ou pas, ce n'est pas mon souci. Je l'ai faite pour moi, pour me libérer de tout ça. C'était une manière de faire le deuil. Aujourd'hui, si on me parle de la Coupe du monde, pas de souci. J'ai même chambré les Parisiens Kylian (Mbappé) et Presnel (Kimpembe) le week-end dernier. Je n'ai aucune amertume, rien" a-t-il expliqué.

"C'est lui qui m'a donné ma chance"

A l'époque, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, avait fait preuve de beaucoup de lucidité et de recul dans sa réponse à Laurent Koscielny. Il le savait, les mots tenus par le joueur étaient ceux d'un sportif profondément déçu, un sportif dont le rêve s'était envolé. Aujourd'hui, "Kos'" assure que sa relation avec DD n'a en rien changé suite à ses déclarations et il lui voue toujours un immense respect. "Je lui avais envoyé un message pour lui expliquer que c'était une façon pour moi de tourner la page. J'ai beaucoup de respect pour lui. C'est lui qui m'a donné ma chance, qui m'a fait jouer énormément. C'est une super personne et un coach qui donne beaucoup de confiance. Si je le croise, il n'y aura pas de souci" a-t-il glissé. Désormais, à 34 ans, il profite des trêves internationales pour se reposer et recharger les batteries. "Je profite. Ce sont souvent des périodes où on a quelques jours de repos, où on peut penser à autre chose qu'au foot. Ce n'est pas du tout un crève-coeur."

France