Supercoupe d'Espagne

Le Real Madrid s'impose aux tirs au but face à l'Atlético !

par
Le Real Madrid a remporté la Supercoupe d'Espagne.

Aux tirs au but, le Real Madrid s'est adjugé la Supercoupe d'Espagne face à l'Atlético de Madrid (0-0 ; 4 t.a.b 1) ce dimanche soir, en Arabie Saoudite.

Après avoir respectivement éliminé le Valence CF (1-3) et le FC Barcelone (2-3) lors des demi-finales, le Real Madrid et l'Atlético de Madrid se retrouvaient pour une finale 100% madrilène au stade Roi-Abdallah en Arabie Saoudite. Dans les travées, les milliers de spectateurs présents avaient clairement choisi leur camp, en témoignaient les nombreux sifflés destinés aux Colchoneros lorsque ceux-ci monopolisaient le ballon. Le premier acte s'est découpé en trois parties claires avec une constante : les difficultés de part et d'autre à se procurer des occasions. D'entrée de jeu, les Merengue se sont installés en camp adverse et ont multiplié les circuits de passes, variant le jeu court et le jeu long sous l'impulsion de Toni Kroos. 

La première grosse occasion a pourtant été en faveur des Matelassiers et a correspondu à l'entame de la deuxième phase de ce premier acte. Dans sa surface, Sergio Ramos a complètement manqué sa relance et a redonné le ballon à João Félix. Esseulé à l'entrée de la surface, plein axe, le Portugais s'est précipité et n'a pas trouvé le cadre (14e). Dès lors, les hommes de Diego Simeone ont repris le contrôle du cuir et ont campé devant la surface de réparation du Real Madrid. Lors de ce temps fort, Morata a, lui aussi, vu le cadre se dérober sur sa tentative des vingt mètres, après un bon service de Thomas. Petit à petit, Modric et consorts ont su se défaire du pressing haut de l'adversaire pour reprendre le contrôle du match en fin de première période.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Isco s'est retrouvé à la retombée d'un corner mais n'a pu ajuster sa tête au niveau du premier poteau (32e), puis l'offensif Mendy, après s'être joué de Trippier, n'a pu tromper la vigilance d'Oblak (39e). Juste avant le retour aux vestiaires, le coup de casque de Casemiro a flirté avec la barre transversale (43e) mais la mire n'était toujours pas réglée. Finalement, ce premier acte s'est conclu sans une opportunité concrète. Malheureusement pour le spectacle, les deux formations se sont de nouveau livré une bataille intense en seconde période mais les occasions n'ont toujours pas été abondantes.

Les deux équipes font durer le suspens

Jovic a pourtant lancé les hostilités rapidement avec une frappe qui a rasé le poteau après un somptueux contrôle sur lequel le Serbe s'était joué de Trippier (51e). Il a ensuite fallu attendre la 67ème minute de jeu pour frissonner. A la suite d'une combinaison avec Rodrygo, Jovic a profité d'un contre favorable pour centrer en direction de Valverde. En position idéale, à bout portant, l'Uruguayen a repris le ballon de la tête mais l'a ensuite contré avec sa propose cuisse, annihilant lui-même une occasion en or ! Derrière, les Colchoneros ont répondu par l'intermédiaire d'un ancien du Real, Morata, mais l'attaquant espagnol a buté sur la main ferme de Courtois (80e).

Comme le scénario du match le laissait présager, les deux équipes ont dû disputer des prolongations pour tenter de se départager. Au début de la seconde période de ces trente minutes supplémentaires, les deux équipes ont frôlé le chaos coup sur coup ! Passé au travers sur une sortie aérienne, Thibaut Courtois s'est parfaitement repris en déviant du pied une reprise de Morata (106e).Quelques instants plus tard, Oblak lui a répondu en réalisant une double parade décisive devant Modric et Mariano (110e) ! Pour les dernières minutes, le Real a dû évoluer en infériorité numérique suite à l'exclusion de Valverde (114e). Alors que Morata partait au but, l'Uruguayen s'est sacrifié et a logiquement été expulsé. Quelques instants plus tard, grâce à un arrêt réflexe, Courtois a sauvé son équipe et lui a permis d'aller jusqu'aux tirs au but. Comme ce fut le cas en septembre dernier en Liga, les deux équipes sont donc restées muettes, même après les prolongations. Et comme à San Siro lors de la finale de la Ligue des Champions 2015-2016, le Real Madrid s'est finalement imposé aux tirs au but (4-1) et remporte la compétition !

L'HOMME DU MATCH

T.Courtois (Real Madrid). Auteur de six arrêts dont certains de grande classe, le géant belge a confirmé sa forme du moment en rendant une copie parfaite. Cerise sur le gâteau, il s'est montré décisif lors de la séance de tirs au but en sortant la tentative de Thomas Partey.

Supercoupe d'Espagne