OL

Jean-Michel Aulas monte au front pour défendre Rudi Garcia

par
Aulas prend la défense de Garcia

Jean-Michel Aulas a pris la parole, au cours d'une conférence de presse téléphonique, pour prendre la défense de Rudi Garcia. 

Juste avant le quart de finale de Coupe de France face à l'Olympique de Marseille, Jean-Michel Aulas a réalisé une conférence de presse téléphonique pour évoquer les finances de l'Olympique Lyonnais. Forcément, le patron rhodanien a dérivé sur les résultat sportifs et a pris la défense de Rudi Garcia. "Je n’ai pas compris la violence. Je l’explique d’abord parce qu’il y a eu un terrible bashing et un gros lobbying pour d’autres entraîneurs par les grands médias français. Pour moi, c’est insupportable, je le dis et le redis. Il a été choisi par des gens du football que sont Juninho et Gérard Houiller notamment, et puis un comité de gestion, dans lequel il y avait six dirigeants de l’Olympique Lyonnais histoire à l’unanimité" a-t-il déclaré dans des propos rapportés par FootMercato. "Sur le plan de l’arrivée pour moi, c’était the right man at the right place (l’homme idéal à l’endroit idéal ndlr), au moment où on l’a choisi". 

D'après lui, le traitement à l'encontre de Rudi Garcia est tout simplement "honteux".  "Je trouve honteuse la manière dont vous traitez Garcia dans les journaux. C’est un homme. C’est un entraîneur qui a fait le doublé à Lille, qui a emmené Marseille en finale de Coupe d’Europe, à la Roma, il s’est permis de battre la Juventus. Parce qu’il a fait une mauvaise fin à Marseille et parce qu’il y a un lobbying anti-Garcia, vous écrivez vos analyses de journaux comme si c’était quelqu’un qui n’avait jamais réussi, comme quelqu’un qui n’a pas de dignité. Ce n’est pas normal ! Interrogez-vous ! Il y a un manque d’éthique qui est profond et qui participe à l’état d’humeur négatif que vous décrivez. Il faut prendre de la maîtrise, de respect des gens qui travaillent jour et nuit pour avoir des résultats" lâche JMA.

Emballé par les prestations du coach, sous contrat jusqu'en 2021, le Président lyonnais estime que les prestations sont encourageantes. "C’est un grand travailleur comme on n’a probablement jamais eu. Il a fait l’unité entre les anciens et les modernes dans le staff technique et donc aujourd’hui, même si tout n’est pas résolu, je considère que les choix qui ont prévalu pour le choisir lui ont été les bons choix. Il a signé un an et demi avec nous et évidemment, comme tous les entraîneurs, il est sujet à la performance sur la période contractuelle qui est la sienne" confie-t-il. "Mais, si on analyse objectivement les performances de l’Olympique Lyonnais et les circonstances que nous avons eues, ce n’est pas n’importe qui, Memphis Depay, Reine-Adélaïde, Léo Dubois est international, Youssouf Koné aussi, il y en a eu d’autres. La performance est dans le sens de l’évolution positive. Ce n’est pas le match d’Amiens, qui était très moyen, qui va me faire changer d’avis."