Mercato

Le Qatar rêve toujours de Pep Guardiola à la tête du PSG

par
Le PSG rêve toujours de Guardiola

D'après L'Equipe, le Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani rêve, toujours, de voir Pep Guardiola à la tête du Paris Saint-Germain. Un souhait qui s'annonce des plus compliqués...

A Paris plus qu'ailleurs, on surveille, attentivement, la situation de Manchester City vis-à-vis du fair-play financier. Hier, l'écurie britannique, sous pavillon émirati, a été lourdement sanctionné par l'UEFA de deux ans de suspension en Ligue des Champions pour non-respect du FPF. Forcément, depuis l'annonce de cette décision, les rumeurs commencent à fleurir un peu partout concernant le futur des plus grandes stars mancuniennes. 

Si Man City compte bien faire appel de cette décision et de saisir le tribunal arbitral du sport, cette sanction -si elle venait à se confirmer, amènerait forcément une énorme vague de départs du côté des Mancuniens : Sterling, Laporte, De Bruyne, Bernardo Silva... Qualifié pour les huitième de finale face au Real Madrid, dont le match aller se déroulera dans quelques jours maintenant, le club anglais pourrait également perdre Guardiola à l'issue de la saison. L'entraîneur espagnol a expliqué jeudi, à SkySports, qu'il se sentait sur un siège éjectable si il ne parvenait pas à aller loin avec ses hommes en coupe d'Europe.

Une double confrontation qui pourrait être suivie, du coin de l'oeil, par le... Paris Saint-Germain. Selon L'Equipe, l'émir du Qatar, le Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, rêve toujours de l'entraîneur espagnol. S'il apprécie Thomas Tuchel, qui lui a été conseillé par le consul qatari de l'Allemagne, il ne défendra pas l'Allemand en cas d'élimination, même si le PSG venait à aller loin dans la compétition. Toutefois, le quotidien explique qu'une arrivée de Pep Guardiola est très compliquée à imaginer, même si la suspension de LDC plane maintenant au dessus de la tête des Mancuniens. Tuchel pourrait donc sentir, au fil des semaines, le souffle de l'ancien entraîneur du Barça se faire de plus en plus présent s'il venait à digérer un nouvel échec en LDC.