LDC

PSG-Dortmund : le casse-tête commence pour Thomas Tuchel

par
Le coach parisien va devoir se creuser les méninges.

Alors que les forfaits s'accumulent pour le PSG en prévision de son match contre Dortmund, tour d'horizon des options encore disponibles pour Thomas Tuchel...

Deux semaines nous séparent du 8e de finale retour de Champions League entre le PSG et Dortmund et Thomas Tuchel, qui a pourtant trois matchs à préparer d'ici-là (Dijon et Strasbourg en championnat, Lyon en Coupe de France), doit déjà se projeter sur sa composition d'équipe pour tenter de renverser la vapeur face aux Allemands (défaite 2-1 à l'aller). Et pour cause, son effectif a subi de nouvelles pertes ces derniers jours et c'est un énorme casse-tête que l'entraîneur parisien va devoir résoudre pour aligner un onze de départ équilibré et surtout au point physiquement.

Aux absences de Thomas Meunier et Marco Verratti, avertis à l'aller et suspendus au retour, se sont ajoutées celles de Thiago Silva et Ander Herrera, touchés ce week-end. Le PSG a déjà confirmé leurs forfaits pour la réception du BVB le 11 mars. Celui du capitaine brésilien est évidemment un coup dur, quand bien même il n'a pas affiché son meilleur niveau depuis son retour de blessure il y a dix jours à Amiens. Mais celui du milieu espagnol rajoute une difficulté au problème posé à Tuchel, dont les changements devront aussi avoir lieu dans l'entre-jeu.

Face à l'absence de Silva, il apparaît logique de faire redescendre Marquinhos d'un cran, comme ce fut le cas dimanche en cours de match contre Bordeaux (victoire 4-3), quand l'ancien milanais a quitté la pelouse. D'autant plus que le polyvalent Thilo Kehrer devra occuper le couloir droit, délaissé par Colin Dagba (blessé) et Meunier, donc. Le Brésilien accompagnerait alors, sauf surprise ou nouveau coup dur, Presnel Kimpembe dans l'axe.

Une défense à trois axiaux peu probable

Difficile d'imaginer Tuchel reconduire une défense à trois axiaux, à moins qu'il ne décide d'associer à Marquinhos et Kimpembe le juvénile Tanguy Kouassi (17 ans, 1 titularisation en C1) ou Abdou Diallo, de retour d'une blessure à la cuisse qui le tient éloigné des terrains depuis un mois. Si l'un de ces deux-là était lancé dès le coup d'envoi, ce pourrait aussi être dans une défense à quatre qui permettrait à Marquinhos de rester au milieu. Mais cela reste peu probable.

Au milieu, donc, en écartant la possibilité d'y voir Marquinhos, il ne reste plus que deux joueurs présentant le profil type du récupérateur (trois si l'on ajoute Kouassi) : Idrissa Gueye, transparent la semaine dernière dans la Ruhr, et Leandro Paredes, écarté pour des raisons encore assez obscures. Même si le PSG a un retard à combler, Tuchel ne pourra pas se permettre d'aligner un seul milieu défensif tout en conservant son 4-4-2 déjà très offensif. Il pourrait néanmoins basculer en 4-3-3, un système aperçu en début de saison, avec Gueye ou Paredes en sentinelle et un ou deux relayeurs plus porté(s) vers l'attaque, comme Di Maria, Sarabia voire Draxler. Cela permettrait d'exploiter au maximum un secteur offensif qui, lui au moins, affiche complet.


 

LES OPTIONS POSSIBLES POUR LE PSG CONTRE DORTMUND

8es LDC